Afficher le sujet - Alerte submersion

Alerte submersion

Charte et Engagement en vue d'une reprise française
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: Alerte submersion

7 Octobre 2022, 17:11 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: Alerte submersion

15 Octobre 2022, 09:12 Message

Les chiffres de l’agence européenne Frontex confirment l’accélération de la submersion migratoire (Bd Voltaire)

Image


« Ces chiffres record sont le résultat direct d’années de déni. Ils sont liés à l’incapacité de nombreux gouvernants à prendre des mesures fortes en matière d’immigration. Au printemps dernier, la démission à grand bruit du patron de Frontex révélait au grand jour les dérives de la politique migratoire de l’Union européenne. Notre expert met les pieds dans le plat : "Il y a une forme d’ambiguïté au sein de l’Union. On ne peut à la fois avoir un discours ferme en matière migratoire et en même temps considérer tout individu qui entre sur le territoire européen comme un demandeur d’asile." Les priorités de l’Union européenne deviennent absurdes. "On fait passer les droits fondamentaux des migrants clandestins avant la sécurité des États", constate cet expert. En définitive, les migrants clandestins ont la quasi-certitude d’être accueillis sur le sol européen, ce qui crée un incroyable appel d’air pour l’immigration de masse. À cela s’ajoute une politique d’éloignement au minimum chaotique. Le cas de la France est à lui seul emblématique de la situation. Malgré les promesses d’Emmanuel Macron d’appliquer 100 % des OQTF (obligations de quitter le territoire français), à peine une sur dix est réellement exécutée sous son mandat. À titre de comparaison, sous le quinquennat de François Hollande, entre 14,5 et 22 % des OQTF étaient mises en œuvre. Macron arrive donc à faire moins bien que son prédécesseur. Une performance ! »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: Alerte submersion

22 Octobre 2022, 08:32 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: Alerte submersion

31 Octobre 2022, 14:15 Message

79.647 clandestins sont arrivés sur les côtes italiennes depuis le 1er janvier. Une augmentation de 50,78% par rapport à 2021 (Lettre Patriote)

« Les autorités italiennes ont annoncé que depuis le début de cette année et jusqu’au 26 octobre 2022, 79.647 personnes sont arrivées illégalement sur les côtes du pays lors de 2.044 débarquements, soit une augmentation de 50,78% par rapport à la même période en 2021.

Selon un rapport du ministère de l’Intérieur, cette augmentation est due en grande partie à l’augmentation du nombre d’arrivées en provenance de Libye, de Tunisie et de Turquie, qui sont les principaux pays d’où partent les migrants, et en ce qui concerne la Libye la poursuite de l’état d’instabilité interne est un facteur déterminant dans l’aggravation du phénomène migratoire (+75,83%).

Le rapport indique également que «les flux en provenance de Tunisie ont augmenté de 25,96% par rapport à la même période l’année dernière». Il parle aussi d’une augmentation encore plus remarquable des migrants via la Turquie estimée à 43,02% par rapport à la même période l’année dernière. Quant à la migration depuis l’Algérie, dirigée presque exclusivement vers la Sardaigne, elle a diminué de 7,12% par rapport à la même période en 2021. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: Alerte submersion

3 Novembre 2022, 15:17 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: Alerte submersion

8 Novembre 2022, 09:06 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: Alerte submersion

13 Novembre 2022, 09:55 Message

Le nombre d’étudiants africains en France atteint un record pour l’année universitaire 2021-2022 (par Fdesouche)

« Les pays africains sont bien représentés au niveau des étudiants étrangers en France. Selon les données de campus France pour l’année scolaire 2021-2022, plus de 400 000 étudiants dans les universités françaises venaient de l’étranger, Union européenne incluse. Parmi eux, ils étaient plus de 100 000, soit plus d’un quart, à venir du continent africain.

On retrouve six pays africains dans le top 10 des nations les plus représentées sur les bancs des universités en France. Le Maghreb monopolise les premières places, avec en tête le Maroc : les étudiants marocains étaient plus de 40 000 dans l’enseignement supérieur l’année dernière, représentant à eux-seuls plus de 10 % de la totalité des étudiants étrangers en France.

L’Algérie suit derrière, avec 31 000 représentants. Le Sénégal lui se classe cinquième, suivi de la Tunisie. Viennent ensuite la Côte d’Ivoire, en huitième place, et le Cameroun qui ferme ce top 10.

Pour tous ces pays, ces chiffres sont en forte augmentation depuis 2016. Si l’augmentation avait ralenti lors de la crise du Covid-19 en 2020, elle a depuis repris sa progression.

L’année en cours ne devrait pas faire changer la tendance. La rentrée universitaire 2022-2023 a enregistré un record de candidatures de la part des étudiants étrangers.

Souleymane Sangaré est président de l’association des étudiants africains de Toulouse (sud-ouest de France). Passé par Sciences politiques, il est actuellement en master de droit et depuis son arrivée en France, il aiguille les étudiants du continent qui souhaitent venir dans l’Hexagone ou qui sont déjà dans les facultés françaises. Si leurs difficultés sont nombreuses, Souleymane Sangaré salue l’augmentation du nombre d’étudiants qui viennent poursuivre leur cursus en France. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: Alerte submersion

14 Novembre 2022, 17:02 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: Alerte submersion

17 Novembre 2022, 09:25 Message

La pression migratoire « à son niveau maximum » : les terrifiantes révélations de Patrick Stefanini (Bd Voltaire)

« Il est donc intéressant de lire l'entretien qu'il accorde, ce 16 novembre, au Point. Il contient des révélations proprement terrifiantes à la lecture desquelles on est à la fois en colère et perplexe. Sur les neuf premiers mois de 2022, les tentatives de franchissement de frontières par les migrants dans les Balkans ont été multipliées par dix, par rapport aux chiffres de 2019. Il est parfaitement lucide sur la complicité objective de SOS Méditerranée avec les passeurs, puisque cette ONG refuse de se coordonner avec les États et préfère récupérer, à proximité des côtes, des migrants qui ne sont absolument pas "naufragés". Stefanini est également conscient de la gangrène droits-de-l'hommiste qui pousse la Commission européenne, par angélisme ou par machiavélisme (cela, il ne le dit pas), à défendre une idéologie pro-migrants totalement indéfendable.

(...)

Le constat est bon. D'accord. Merci à Patrick Stefanini, mais c'est un peu tard pour jouer les observateurs. Notre maison brûle, disait Jacques Chirac en parlant du climat, et nous regardons ailleurs. Cette fois, elle coule.»

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: Alerte submersion

25 Novembre 2022, 09:42 Message

mmigration : y a-t-il un changement de peuple dans votre ville ? (Bd Voltaire)

« Cette enquête du Figaro se fonde sur des chiffres de l’INSEE, qui regroupent la part totale d’immigrés par commune : on y prend en compte tous les immigrés, qu’ils soient légaux ou illégaux, en somme, toutes les personnes qui vivent chez nous mais qui sont nées à l’étranger.

Trois exemples sont alors frappants dans cette étude :

Orléans, que l’on connaît pour Jeanne d’Arc, son patrimoine, sa gastronomie, son art de vivre, fait aujourd’hui partie du top 3 des villes où la part d’immigrés dans la population a le plus augmenté. Sur 116.238 habitants recensés en 2018, 18,4 % sont immigrés, soit une évolution de 29 % par rapport à 2008. Un Orléanais sur cinq est né à l’étranger, et lorsqu’on regarde dans le détail, les trois quarts de ces migrants sont issus d’Afrique : 1.614 d’origine algérienne, 4.486 d’origine marocaine, presque 500 viennent de Tunisie, plus de 6.000 immigrés viennent d’autres pays du continent africain, ce qui fait 12.588 natifs africains ! Résumons : un Orléanais sur dix est né en Afrique.

Deuxième exemple : celui d’une ville 3e au classement des villes moyennes dans lesquelles la part d’immigrés a le plus progressé entre 2008 et 2018. Il s'agit d'Annemasse, au cœur du magnifique paysage des Alpes qui borde Genève et le lac Léman, et qui compte en 2019, d’après l’INSEE, 36.582 habitants. En dix ans, la part d’immigrés vivant dans la commune a bondi de 34 % ! Ce qui fait, aujourd’hui, une part de 28,3 % d’immigrés parmi la population vivant à Annemasse. Pas loin d’un habitant d’Annemasse sur trois est donc né à l’étranger !

Peut-on en tirer des conséquences ? Côté tranquillité, on assiste, sur cette même période depuis dix ans, à une explosion de l’insécurité : une enquête indiquait, en 2017, que depuis 2015, les infractions avaient augmenté de plus de 20 % à Annemasse. Entre 2015 et 2016, la criminalité a, elle, augmenté de 21 %. Vols avec violences, vols de voiture et de deux-roues, refus d’obtempérer, violences sur policiers, trafic d’êtres humains. Rassurez-vous, tout cela n’a aucun lien avec la hausse de l’immigration.

Enfin, Oberhausbergen, petite ville plutôt méconnue des Français et limitrophe de Strasbourg : dans cette commune qui comptait 5.398 habitants en 2018, on constate en dix ans une évolution de presque 95 % de la part d’immigrés dans la commune. Cela signifie que sur ces 5.398 habitants, 526 sont nés à l’étranger. Plus marquant encore, à partir de l’année 2013, au moment pile où le nombre de naissances devient inférieur au nombre de décès, il y a un boom d’immigration dans la commune : en 2013, pour 48 naissances, il y a eu 64 décès, soit un déficit de naissances, et pendant ce temps, entre 2013 et 2014, plus de 300 étrangers se sont installés dans la commune.

Voilà des exemples qui démontrent une hausse exponentielle de la part d'immigrés dans la population, notamment dans les grandes villes, et qu’il est toujours intéressant de mettre en corrélation avec les chiffres de l’insécurité et de la délinquance. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: Alerte submersion

30 Novembre 2022, 09:20 Message

La nouvelle loi allemande sur l’immigration permettra la naturalisation de 2 millions d’immigrés ! (par Lettre Patriote)

« C’est un plan explosif : les fonctionnaires du ministère de l’Intérieur travaillent en coulisses sur des règles de naturalisation nettement plus souples. Il devrait être plus rapide d’obtenir la nationalité allemande !

► Les enfants d’immigrés nés en Allemagne obtiendront un passeport allemand si la mère et/ou le père y ont eu une « résidence habituelle légale » pendant cinq ans. Contre huit jusqu’à présent. Cela signifie que tous les enfants de Syriens arrivés en République fédérale avec la grande vague de réfugiés en 2015/2016 sont automatiquement des Allemands.

► Les étrangers ne doivent plus avoir résidé huit ans en Allemagne avant de pouvoir être naturalisés. À l’avenir, cinq ans devraient suffire, dans des cas exceptionnels même trois. Des naturalisations à vitesse turbo !

► L’obligation de renoncer à sa nationalité antérieure sera supprimée, rendant le double passeport normal dans de nombreux cas.

► Les seniors de plus de 67 ans issus de la génération des travailleurs invités ne sont plus obligés de passer un test de langue écrit. La « capacité à communiquer oralement » est suffisante. Le test de connaissances précédemment requis sur l’Allemagne n’est également plus applicable pour ce groupe.

► Le devoir pour les migrants de respecter “les conditions de vie allemandes” n’est plus nécessaire non plus. Jusqu’à présent, les autorités vérifiaient si les demandeurs de passeport allemand étaient éventuellement mariés à plusieurs épouses en même temps.

Les experts estiment que plus de deux millions d’étrangers en Allemagne bénéficieront de la réforme. Un document du groupe parlementaire SPD (socialistes) déclare que la nouvelle loi arrivera au cabinet d’ici Noël. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: Alerte submersion

3 Décembre 2022, 09:50 Message

En Autriche, l’État se dit « dépassé » face à une vague de migrants sans précédent


Précédente

Retourner vers Charte et Engagement