Afficher le sujet - La résistance

La résistance

Charte et Engagement en vue d'une reprise française
Messages: 1143

Re: La résistance

21 Novembre 2021, 17:12 Message

Francis a posté sur le forum des In-nocents ceci, qui mérite l'attention de tous :
https://lemediaen442.fr/larcheveque-carlo-maria-vigano-appelle-a-une-alliance-anti-mondialiste-internationale/


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27757

Re: La résistance

21 Novembre 2021, 17:47 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27757

Re: La résistance

22 Novembre 2021, 10:12 Message

Il semble que cela prenne de l'ampleur.


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27757

Re: La résistance

24 Novembre 2021, 09:34 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27757

Re: La résistance

28 Novembre 2021, 12:22 Message


Messages: 1143

Re: La résistance

28 Novembre 2021, 23:22 Message

Il n'est pas certain que cet "appel" ait beaucoup d'écho dans les casernes mais :
https://www.profession-gendarme.com/appel-aux-policiers-et-gendarmes-de-france-2/

Messages: 508

Re: La résistance

15 Décembre 2021, 22:38 Message

wesign.it Ecoles = retour à la normale le 3 janvier 2022
Au vu des données scientifiques disponibles

- sur la circulation virale dans les différentes classes d'âge (taux de positivité supérieur chez les plus de 40 ans par rapport au moins de 12 ans),

- sur l'absence de risque de formes graves de la maladie covid19 chez les enfants de moins de 12 ans non à risque,

- de la vaccination des enseignants qui le souhaientent avec 3 doses de vaccins ARN qui protège à plus de 98%,

- de l'impact des mesures sanitaires en cours sur l'apprentissage et la qualité de développement de nos enfants (25% des hospitalisations des enfants sont en pédopsychiatrie, 22% de baisse de QI des enfants pendant la crise;

nous demandons à ce que les conditions de vie scolaire soient ramenées à la normale à partir du 3 janvier sans aucune condition vaccinale en dehors des 5% d'enfants à risque.

C'est à dire

- la fin du port du masque en classe et lors des activités extérieures,

- l'absence de toute pression vaccinale sur les enfants sans comorbidités majeures ainsi que

- la fin des évictions scolaires pour les enfants positifs au covid.

Cette pétition est lancée par Marie-Estelle Dupont psychologue clinicienne à Paris et le Dr Martin Blachier, médecin de santé publique.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27757

Re: La résistance

16 Décembre 2021, 16:40 Message



Il serait fâcheusement complotiste de réfléchir à partir de la fin de ce tweet. Notamment en songeant à l'intenable surpopulation mondiale et à la gigantesque impasse financière dans laquelle nous avons allègrement foncé. "En klaxonnant", comme on dit...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27757

Re: La résistance

22 Décembre 2021, 11:07 Message

Signalé par l'ami Alain :


Chers amis,

Les pétitions, c'est bien, mais écrire à son député, c'est mieux, sans doute plus efficace, car ils seront consultés début de semaine prochaine à propos du passe vaccinal.

Comment procéder ?

Voici une adresse pour trouver le nom de son député :

https://www2.assemblee-nationale.fr/recherche-localisee/formulaire

- vous tapez le nom de votre commune

- le ou la député(e) apparaît - vous cliquez sur son nom et vous voyez sa fiche de présentation avec cette ligne "écrire à... et le mail".

Quand vous cliquez sur le mail, en précisant votre application (pour moi, c'est Gmail), un message de courrier s'affiche, et vous n'avez plus qu'à taper.

Moi, j'ai mis en objet : Votre prochain vote.

Pour votre faciliter la tâche, je vous propose de copier-coller le texte ci-dessous (si toutefois cela vous convient, selon vos goûts et vos convictions - je l'ai moi-même arrangé d'après le modèle d'un correspondant) :

X...Y. - Dept.... B.....
à
Monsieur ................
Député .......... circonscription d..........

Monsieur le Député,

La loi du 31 mai 2021 instituant le passe sanitaire a restreint les libertés de nos concitoyens, après la loi de sécurité globale qui a été fortement contestée en son temps. Il m'apparaît que cela fait partie d'un processus de restriction de libertés et de contrôle de la société, dans le temps, puisque la loi de vigilance sanitaire est prolongée jusqu'au 31 juillet 2022.

Vous le savez, ce passe ne s'applique pas de manière uniforme mais avec de nombreuses exceptions, ce qui le rend absurde. Il devient ainsi le moteur d'un scepticisme qui nuit à cette politique sanitaire d'acharnement thérapeutique basée uniquement sur les vaccins. Les arguments pleuvent pour dénoncer cet amour passionné de nos dirigeants pour un laboratoire américain qui n'a pas fait la preuve de son efficacité. Et qui a été condamné plusieurs fois pour ses pratiques.

Plusieurs personnalités ont dit qu'elles avaient pris de l'Ivermectine pour soigner avec succès un Covid débutant. Ces personnes ont eu la chance d'avoir affaire à un prescripteur courageux. Car les médecins classiques ont l'interdiction de prescrire. Pourquoi cela ? Pourquoi faire croire qu'il n'y a pas de traitement ?

Si on est une personne à risques, la balance penche du côté bénéfice. Si on l'est pas, la balance penche du côté risque. C'est alors que l'obligation vaccinale devient monstrueuse, tout particulièrement pour les enfants. J'espère que les "parents" vont se réveiller et entrer en résistance. Je compte sur vous pour les accompagner.

Tout est opaque, les contrats passés avec Big pharma comme les décisions du cabinet noir de l'Elysée. De plus, l'état d'urgence prolongé indéfiniment et son inclusion dans le droit ordinaire fait peur. Le pouvoir est en train de créer les conditions d'une explosion sociale que chacun redoute.

La perversité du procédé de ce passe est digne des heures les plus sombres de la 2ème guerre mondiale qui a vu fleurir les délations et les persécutions. La population est divisée de même que les familles. Les fêtes de fin d'année s'annoncent tristes et l'avenir encore plus. Les colères sont de plus en plus vives d'autant plus que le pouvoir s'attaque aux enfants qui sont plus exposés aux risques qu'aux bénéfices de ces vaccinations. Chacun se pose la question de savoir pourquoi ce virus n'est pas traité de la même manière que les autres puisqu'il existe des vaccins normaux basés sur les virus désactivés.

La France est-elle une république bananière ? La santé est-elle devenue une denrée comme une autre ?

Monsieur ..........., vous êtes élu et, à ce titre, vous allez être appelé à voter la loi sur LE PASSE VACCINAL. Nous vous demandons de voter contre cette escroquerie qui porte préjudice à une multitude de nos compatriotes, à nos enfants et petits enfants. Il n'est pas nécessaire de développer encore plus mon propos pour vous faire savoir que nous serons très attentifs à votre attitude pendant les débats et à votre vote.

Nous comptons sur vous pour faire obstacle à cette folie qui nous conduit à une guerre civile.

Les décisions politiques sont protégées par nos institutions tant qu'elles sont raisonnables mais lorsque le pays est en danger et que les lois deviennent criminelles, celles-ci entrent dans le champ du droit commun. Donc chaque participant a une responsabilité propre et ne peut se prévaloir d'appartenir à un parti pour se disculper. Le droit pénal est d'autorité appliqué, nous l'avons constaté lors des procès de Nuremberg après la deuxième guerre mondiale.
Merci d'avoir lu ce message, et je vous espère bien conscient de l'attente du peuple.

Veuillez recevoir, Monsieur le Député, l'expression de mes sentiments respectueux.

Messages: 508

Re: La résistance

23 Décembre 2021, 11:35 Message

pierrecassen.com En France, il est interdit de discriminer et de haïr, sauf les non-vaccinés

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27757

Re: La résistance

31 Décembre 2021, 09:02 Message

Mail reçu ce matin. Le million de signatures approchent (peut-être même est-il déjà dépassé), la croissance de cette pétition est forte.

Je signe la pétition.

« Je suis écœuré, c’est une honte »

Par milliers, des médecins, des infirmières, des soignants, des personnels hospitaliers rejoignent le mouvement

Bientôt 1 million de signatures, tenons bon !

Chers amis,

Avant tout je vous rappelle le modèle pour écrire à votre député : prénom.nom @ assemble-nationale.fr (avec un tiret et non un point entre « assemblée » et « nationale »)

C’est le moment pour transmettre à votre député le texte par lequel se termine notre pétition : car c’est depuis hier que le projet de loi sur le pass vaccinal est examiné à l’assemblée nationale.

Pendant cet examen précipité entre Noël et le jour de l’an, la colère de l’opinion monte et le gouvernement ne peut plus l’ignorer.

Des dizaines de milliers de médecins, infirmières, aide-soignants ont rejoint ces dernières heures l’immense pétition « Non au Pass Vaccinal ».

Ils étaient il y a 5 jours peu nombreux tant les menaces qui pèsent sur eux sont fortes s’ils s’expriment.

Mais à mesure que la vague de la pétition est montée… ils sont sortis du silence… et ont signé eux aussi !

Ce sont maintenant des milliers, des dizaines de milliers de professionnels de santé qui ont rejoint notre mouvement !

A la colère du peuple s’ajoute donc maintenant celle de la profession soignante.

Le gouvernement a le devoir de les prendre en compte.

J’ai rassemblé les commentaires de ces soignants ci-dessous.

Je n’ai pas pu les mettre tous, et pardonnez-moi de leur caractère désordonné car j’ai fait au plus vite.

Chaque jour compte pour tenter d’influer sur l’examen du projet de loi.

Transmettez autour de vous ces messages de médecins, infirmières, aide-soignants, le plus vite possible !

Français, tous ces soignants sont avec nous !

Colette F.
Je suis médecin et horrifiée de la façon dont a été gérée cette crise depuis le début

Christian R.
Je suis médecin. Le secret médical n'est plus respecté.

Valérie B.
Comme médecin je refuse de pratiquer un acte dans un pseudo-consentement, sous la pression et la menace. Il existe bien d'autres façons de soigner et même prévenir la maladie.

Anne-Marie L.
C'est une honte. En tant que médecin j'ai peur des conséquences sur la santé des Français à moyen et long terme. Ce raccourcissement inouï entre les injections, 3 mois... quand notre peuple va t il se réveiller ?

Michel F.
Je suis médecin. Jamais un médecin n’a vacciné un patient guéri de la maladie. L’immunité naturelle est la garante de notre protection.

Brigitte V.
Je suis médecin et j'ai prêté serment pour un libre consentement du patient et le respect de chaque être humain.

Jean-Pierre Z.
Le vaccin protège de moins en moins des variants successifs. Globalement les mesures successives prises par les autorités de santé ont été aberrantes. Je suis médecin mais ma confiance est altérée.

Manuel D.
Je suis médecin, scientifique ayant fait de la recherche et ce déni de sciences depuis deux ans me fatigue sérieusement.

Virginie C.
Je suis infirmière, je suis vaccinée, mais je ne supporte pas ce qui se passe. La vaccination doit rester un choix libre. Où est le consentement libre et éclairé dans cet acte médical ?

Adeline B.
Je suis infirmière en unité Covid depuis 2 ans et je m'oppose à ce vaccin et au pass sanitaire. Le droit à disposer de son corps est inaliénable.

Morgane K.
Je suis infirmière, je dépiste tous les jours des personnes, j’ai vu des choses, des chiffres faussés, des demandes pour indiquer une cause de décès liée au Covid alors que la personne n’est PAS décédée du Covid… Je ne peux pas laisser faire cela.

Lucile M.
Je suis infirmière et je signe parce que j’ai déjà fait 3 doses de vaccins et suis totalement contre d’en faire une 4eme, une 5eme tous les 3 mois.

Emy B.
Je suis infirmière et je ne suis pas contre la vaccination, je souhaite juste choisir le produit qu'on m'injecte dans le corps.

Sabiha B
.Je suis infirmière et j’ai été contrainte de me faire vacciner des 2 doses pour pouvoir continuer à travailler. Je ne referai pas la 3eme dose. Ce n’est plus un vaccin, c’est un traitement.

Laura S.
Je suis infirmière en soins aigus, je sais parfaitement les bénéfices-risques de cette vaccination. Je subis moi-même les effets secondaires des 2 premières vaccinations.

Sarah M.
Je suis infirmière et je connais le principe vaccinal : il s'agit d'injecter LE VIRUS inactivé ou affaibli afin de stimuler la réponse immunitaire. Ce produit n'est aucunement un vaccin. Il existe de nombreux moyens de stimuler ses défenses immunitaires bien plus fiables et plus crédibles.

Corinne P.
Je suis infirmière et écœurée par cette mascarade.

Magali F
Je suis infirmière en centre hospitalier non vaccinée, je refuse d'être injectée d'une substance qui pour moi n'a rien à voir avec un vaccin.

Aurélie T.
Je suis scientifique et je connais les risques de cette injection d’ARNm. C’est une honte.

Alain M.
Je suis un scientifique, docteur en chimie organique et professeur d'Université et… j'en ai ras le bol.

Michel L.
Je suis un médecin mais aussi un citoyen qui n’accepte pas d’être placé sous surveillance et assujetti à des décisions qui entrave ma liberté.

Catherine B.
Je suis infirmière et profondément choquée que l’on ait osé mettre de côté mon diplôme, mes compétences et mes années d’expérience professionnelle et me menacer de ne plus pouvoir travailler si je ne cédais pas face à l’obligation vaccinale. Notre gouvernement a rayé le mot « liberté » de la grande devise française.

Angélique T.
Je suis infirmière et bien consciente que ce pass n’a rien de sanitaire. C’est du muselage politique et une obligation vaccinale déguisée.

Bernard L.
Je suis un médecin payé par l'État pour dire que les malades du Covid sont tous non-vaccinés. Alors que c'est l'inverse. Ce n’est pas acceptable.

Hélène D.
Je suis docteur en microbiologie et je crois à l'immunité croisée. J'ai plusieurs fois pris soin de personnes atteintes de Covid sans jamais l'attraper. Il existe des moyens naturels pour renforcer son système immunitaire.

Adel M.
Je suis diplômé en microbiologie ainsi qu'en biotechnologie, biologie moléculaire et cellulaire. Si j'accepte de me faire injecter, cela signifierait que j'ai fait ces études pour rien et que je suis un crétin sans esprit critique. Un vaccin efficace= 0 multiplication = 0 virions = 0 transmission.

Martin D.
Praticien stomato retraité, je signe parce que je suis au courant des terribles effets secondaires de l'injection d'ARNm, notamment des effets thromboembolitiques assez fréquents chez des patients "à risques" comme chez des "non à risques" qui me sont rapportés par mes confrères cardiologues.

Annick et Philippe B.
Nous signons tous les deux Philippe et moi, nous sommes rhumatologue et cardiologue.

Lydie F.
J’ai été obligée de me faire vacciner car je suis aide-soignante mais je suis absolument contre le fait d’obliger et contre la discrimination. C’est honteux.

Léa F.
Je signe parce que je suis aide-soignante, et que j’en ai marre de vivre sous l’emprise de l’Etat pour pouvoir exercer mon métier. STOP À TOUT ÇA !

Déborah R.
Je ne voulais déjà pas les 2 premières doses je l'ai fait car obligatoire. Je suis aide-soignante de nuit et je regrette. Y'en a marre de cette crise j'étouffe.

Jean-Eudes B.
Il n'y a rien de sanitaire dans ce passe vaccinal.... je suis soignant et vacciné. Et attristé de voir la direction que prend mon pays.

Louisa M.
Je partage vos opinions, je suis soignante et j’ai été forcée d'être vaccinée sous peine de perdre mon emploi. Merci à vous.

Florence M.
Je suis soignante révoltée contre cette ineptie.

Manon C.
Je trouve ça inadmissible de forcer la population à se faire vacciner. Avec deux doses certaines personnes se retrouve en réa, preuve à l’appui car je suis soignante.

Angélique D.
Je signe parce que je ne veux pas me faire vacciner encore et encore et encore. Je travaille à l'hôpital. Je suis une personne en bonne santé et le resterai.

Cédric D.
Je signe parce qu'il est totalement aberrant de voir une obligation vaccinale se mettre en place alors qu'il est de plus en plus évident qu'il ne s'agit pas d'une réponse au problème. En tant que professionnel de santé j’observe que les personnes vaccinées attrapent tout autant le virus, contaminent tout autant les autres, ont les mêmes symptômes que les non-vaccinés.

Laurence B.
Je tiens au secret médical en tant que professionnel de santé.

Nathalie D.
Je signe parce que se faire vacciner doit être un choix. En tant que professionnel de santé j’ai dû me faire vacciner contre mon gré. Mais rien n'a changé depuis les premières vaccinations, personne ne sait pas où on va.

Sarah H.
Je suis professionnel de santé et je n'en peux plus de tous ces mensonges.

Jean-Emmanuel G.
Je signe car en tant que médecin je suis farouchement opposé à toute la politique sanitaire mise en place depuis le premier confinement.

Bertrand D.
Je suis professionnel de santé et opposé à cette injustice qui guette tous les Français. On veut créer deux camps pour les opposer. En tant que soignant, je ne peux pas l’accepter.

Gil P.
En tant que médecin je sais que le vaccin n'en est pas un mais uniquement une expérimentation.

Ameil C.
Je signe parce que, en tant que médecin, je trouve que ces mesures ne sont pas justifiées. L’épidémie N’EST PAS DUE AUX NON VACCINÉS sinon elle ne serait pas si forte.

Le pass vaccinal est une atteinte majeure à l’Etat de droit.

Chers amis,

Le projet du gouvernement de transformer le pass sanitaire en pass vaccinal n’est pas une formalité administrative.

C’est un point de non-retour vers l’obligation vaccinale généralisée,

C’est autoriser une discrimination de chaque Français en fonction de son statut vaccinal.

Ne nous laissons pas faire !

Cette mesure VOUS concerne.

En laissant faire le pass vaccinal, vous autoriseriez le gouvernement à vous imposer le nombre de doses qu’il jugera utile, 3 doses, 4 doses, 5 doses, sans contrôle et avec chantage au pass sanitaire à la clé.

Si vous laissez faire cela, vous acceptez que votre vie quotidienne soit conditionnée à la vérification d’une information de santé dont la confidentialité est censée être garantie par le droit.

Il vous sera impossible d’y échapper car les tests de dépistage ni même le statut de “guéri du Covid” ne seront plus considérés.

Cette mesure inique nécessite une réaction immédiate.

La loi sur le pass sanitaire sera présentée à l’Assemblée Nationale au cours de la première semaine de janvier 2022.

Si elle est votée, il sera impossible de revenir en arrière.

C’est maintenant qu’il faut réagir : en signant cette pétition et en envoyant ce texte à votre député(e).

N’acceptons pas de livrer notre santé au gouvernement et de tirer un trait sur le consentement médical !

Le Pass vaccinal consiste à mettre les Français sous perfusion illimitée

Le pass vaccinal est plus grave qu’une obligation vaccinale simple.

Au départ, l'idée était de contraindre toute la population à faire 2 à 3 doses de vaccins contre le Covid-19.

Le pass vaccinal, lui :

Vous obligera à vous soumettre aux nombre de doses et produits que le gouvernement jugera utiles, sans vous consulter ;
Portera le risque pour chacun que ces injections n’aient pas de limite de durée ;
Permettra que vos données médicales soient consultées par le gouvernement et la police ;
Conditionnera votre accès à une vie sociale normale (liberté de circuler, liberté d’accès à des bars, restaurants, services publics) ;
Instaurera un outil de surveillance permanente sur vos données de santé.
Nous ne devons pas laisser faire cela.

L’inoculation régulière d’un produit pharmaceutique devient un traitement et pas un vaccin.

L’article R.4127-36 du code de la santé publique est clair :

"Le consentement de la personne examinée ou soignée doit être recherché dans tous les cas.”

“Lorsque le malade, en état d'exprimer sa volonté, refuse les investigations ou le traitement proposés, le médecin doit respecter ce refus après avoir informé le malade de ses conséquences.”

On comprend la manœuvre du gouvernement : l’obligation est illégale… alors ils la contournent en faisant en sorte que nous soyons obligés de nous y soumettre !

C’est inacceptable.

Le Pass vaccinal est l’aboutissement d’un an de mensonges successifs, etc., etc.


***


Le Figaro, comme les autres, dénigre cette pétition à travers son auteur : c'est plutôt bon signe.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27757

Re: La résistance

2 Janvier 2022, 10:53 Message

1 500 000 signatures.

Messages: 508

Re: La résistance

5 Janvier 2022, 11:02 Message

Pierre Cassen Réquisitoire contre les collabos soumis à la dictature sanitaire

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27757

Re: La résistance

8 Janvier 2022, 18:14 Message

Petite reprise des manifs (105 000 pour la police).

Image


Tiens... PMC !


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27757

Re: La résistance

9 Janvier 2022, 09:14 Message

« Alors que la mobilisation contre le passe sanitaire, menée par Florian Philippot, s’était quelque peu tue, elle retrouve un nouveau souffle. À Paris, le sénateur RN des Bouches-du-Rhône, Stéphane Ravier, a défilé aux côtés du président des Patriotes.

Les opposants au passe vaccinal ont en effet fait entendre leur voix à Paris, mais aussi à Toulouse, Marseille, Toulon, Strasbourg et Chambéry. Au total, 131 manifestations ont été recensées par le ministère de l’Intérieur, rassemblant au total plus de 105.000 personnes. Un appel au rassemblement avait été lancé au mont Saint-Michel, mais interdit par la préfecture de la Manche.

Alors que le nombre de contaminations au Covid-19 explose, malgré une vaccination à 92 % de la population, le gouvernement peine à faire comprendre ses mesures à l’ensemble des Français. » (BV)


***


Feu de paille, reprise ? A voir : Micron n'emmerde pas que les "nonvaxx", mais presque tout le monde (à part la cohorte des vieillards boomers paniqués par leur mort. Cette dernière engeance, déplorable, aura détruit la France, jusqu'à son dernier souffle). Le retour de cette mobilisation est très souhaitable, bien au-delà les enjeux électoraux en cours. Et si elle trouble le jeu politique, et même si elle met en difficulté les oppositions à Macron qui sont à cet égard complètement à côté de la plaque, Z. y compris, même s'il ne reste que très peu de temps pour renverser la donne au plan politique, tant mieux.


***


Image

Messages: 508

Re: La résistance

10 Janvier 2022, 11:40 Message

CrowdBunker

Variant Omicron : ils cherchent à censurer cette vidéo ( de Cnews )


PrécédenteSuivante

Retourner vers Charte et Engagement