Afficher le sujet - Dhimmitude

Dhimmitude

Sur l'islamisation de la France, et abécédaire de l'islam
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23909

Re: Dhimmitude

26 Octobre 2020, 09:25 Message

Image


Image



***


Image

Image



***



Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23909

Re: Dhimmitude

28 Octobre 2020, 09:24 Message

Antiracisme, l'autre nom de la dhimmitude criminelle.

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23909

Re: Dhimmitude

29 Octobre 2020, 18:49 Message

Le chef de notre diplomatie, lèche-babouche de première :

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23909

Re: Dhimmitude

30 Octobre 2020, 17:11 Message

Une vedette.

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23909

Re: Dhimmitude

31 Octobre 2020, 10:01 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23909

Re: Dhimmitude

31 Octobre 2020, 13:56 Message

Le petit con panique sur tous les fronts.

Image


Image


Macron démission !

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23909

Re: Dhimmitude

14 Novembre 2020, 10:09 Message

« L’UE affirme que la lutte contre le terrorisme n’est pas dirigée contre la religion : « Notre lutte n’est pas dirigée contre les croyances religieuses, mais contre l’extrémisme violent », déclarent les ministres de l’Intérieur de l’UE dans un communiqué.

Les ministres de l’Intérieur de l’UE ont tenu vendredi une réunion virtuelle pour discuter des récentes attaques en France et en Autriche.

Les ministres ont publié une déclaration commune à l’issue de la réunion soulignant que « la lutte contre le terrorisme n’est dirigée contre aucune croyance religieuse ou politique ».

Avant la réunion de vendredi, la France et l’Autriche ont publié des projets, appelant à des efforts plus forts dans la « lutte contre l’islamisme », mais d’autres Etats membres se sont opposés à lier l’islam à la lutte contre le terrorisme, selon le portail d’information basé à Bruxelles Politico.

La déclaration souligne également l’importance de l’inclusion, de la cohésion sociale et de l’intégration dans la lutte contre la radicalisation et l’extrémisme. » (par Lettre Patriote)

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23909

Re: Dhimmitude

15 Décembre 2020, 16:31 Message

« Un homme de 21 ans a été interpellé en début d’après-midi, vendredi 11 décembre, à la gare de Toulouse-Matabiau.

Les hommes de la sécurité ferroviaire ont découvert qu’il avait sur lui deux pistolets chargés et une cagoule ainsi que des sourates du Coran et un tapis de prière, rapporte La Dépêche. […]

Originaire de Mayotte, il « ne présente pas de signe de radicalité objective » […]

Il aurait récemment été contrôlé par la police dans un quartier de Toulouse alors qu’il surveillait un point de vente de stupéfiants. […] » (Le Progrès, par Fdesouche)

Messages: 924

Re: Dhimmitude

15 Décembre 2020, 16:46 Message

Voilà nos policiers, ou nos magistrats, devenus de subtils casuistes : être en mesure de distinguer la radicalité objective de la subjective suppose un degré de perspicacité peu ordinaire. Je suppose que la radicalité subjective n'étant, somme toute, qu'un péché véniel, le cas s'en tirera avec un rappel à la loi.

Messages: 924

Re: Dhimmitude

15 Décembre 2020, 19:25 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23909

Re: Dhimmitude

15 Décembre 2020, 22:17 Message

Signalé sur le fil "Jihad".

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23909

Re: Dhimmitude

21 Décembre 2020, 10:08 Message

France-Algérie : un universitaire évalue à 100 milliards d'euros le montant de la réparation des “dommages coloniaux” (Valeurs Actuelles)

Le trésor du Bey ? le fruit de siècles de piraterie et d'esclavage visant l'autre rive de la Méditerranée... lesquelles exactions ont justifiées la pacification de ce qui n'était qu'une bande côtière mal famée où croupissaient par ailleurs de vaines populations issues d'une conquête sauvage. On facture en retour non seulement les infrastructures créées, mais le pays comme tel tout entier ? Macron a complaisamment ouvert la boite, avec qui pis est le félon Benjamin Stora comme tête de liste pour "évaluer" cette affaire ; on n'a pas fini de profaner nos aïeux, et notre histoire.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23909

Re: Dhimmitude

24 Décembre 2020, 12:38 Message

L’insolite silence de l’Elysée face aux inacceptables « exigences » algériennes (Bernard Lugan)

« Résultat : là encore, la France a surpayé un pétrole dont elle avait pourtant financé les recherches et la mise en exploitation, phénomène qui se poursuivra d’ailleurs après l’indépendance.

Quant à l’immigration algérienne en France, et là encore, contrairement à tous les poncifs, elle n’a correspondu à aucune nécessité économique, l’absence de qualification et de stabilité de cette main-d’œuvre nécessitant la mise en place de mesures d’adaptation inutilement coûteuses. De plus, contrairement à la vulgate, l’afflux d’Algériens en métropole, dans les années 1950, n’a pas répondu aux besoins en main d’œuvre de l’économie française au cours des années de reconstruction ou des « Trente Glorieuses » puisque, sur 110 000 Algériens recensés en 1950 dans la région parisienne, Daniel Lefeuvre a montré que 50 000 n’avaient pas de moyens d’existence réguliers. De même, en 1957, sur 300 000 Algériens vivant en France le nombre de sans-emploi était de 100 000…

En Algérie où tout était plus cher qu’en métropole, année après année, la France a comblé la différence. Par comparaison avec une usine métropolitaine, l’ensemble des dépenses, salaires et accessoires était ainsi de 37% plus élevé en Algérie, ce qui faisait qu’une usine qui y était construite n’étant pas rentable, il lui fallait donc, non seulement un marché subventionné par la France, mais en plus un marché protégé…

Au lieu d’avoir pillé l’Algérie comme l’affirment contre la vérité historique et économique les dirigeants algériens, les culpabilisateurs et les « décoloniaux », la France s’y est au contraire ruinée.

Par le labeur de ses colons la France avait également permis à l’Algérie d’être alimentairement auto-suffisante. Aujourd’hui elle est le premier importateur africain de biens alimentaires pour un total annuel moyen de 12 à 14 milliards de dollars (Centre national algérien de l'informatique et des statistiques-douanes-CNIS).

Pour mémoire, en 1961, l’Algérie exporta 600.000 quintaux de grain et 700.000 quintaux de semoule. Aujourd’hui, la moyenne annuelle des importations de ces produits se situe entre 5 et 30 millions de quintaux par an.
L’Algérie n’exporte plus d’oranges alors qu’avant 1962, les exportations étaient de 200.000 tonnes. Elle n’exporte plus de tomates (elle en exportait 300 000 quintaux avant 1962), de carottes, d’oignons, de petits pois, de haricots verts, de melons, de courgettes etc., toutes productions qui faisaient la richesse de ses maraîchers avant 1962. Avant cette date, les primeurs algériens débarquaient à Marseille par bateaux entiers. Notamment les pommes de terre nouvelles dont les exportations annuelles oscillaient entre 500.000 et un million de quintaux alors qu’au 4e trimestre 2020, rien qu’en semences, et pour la seule France, l’Algérie en a importé 4300 tonnes (Ouest-France 14 décembre 2020). Toujours avant 1962, l’Algérie exportait 100.000 hectolitres d’huile d’olive et 50.000 quintaux d’olives tandis qu’aujourd’hui, la production nationale ne permet même pas de satisfaire la demande locale. La seule facture de lait en poudre et de laitages atteint en moyenne annuelle quasiment 2 milliards de dollars.

Alors que la moitié de la population a moins de 20 ans, le pays est dirigé par des vieillards dont la seule « légitimité » repose sur le mythe de la résistance à la colonisation et sur d’auto-affirmations « résistancialistes » le plus souvent imaginaires. Quant aux nombreuses associations d’ « ayants-droit » auto proclamés acteurs ou héritiers de la « guerre de libération », dont les Moudjahidines ou Les enfants de martyrs, elles bloquent la jeunesse sur des schémas obsolètes qui tournent le dos à la modernité. Avec 6% de toutes les dotations ministérielles, le budget du ministère des Anciens combattants est ainsi supérieur à ceux de l'Agriculture (5%) et de la Justice (2%)…
La cleptocratie d’Etat qui, depuis 1962 a fait main-basse sur l’Algérie indépendante a dilapidé l’héritage laissé par la France avant de détourner des dizaines de milliards de dollars de recettes gazières et pétrolières sans songer à préparer l’avenir. Après avoir ruiné le pays, il ne lui reste donc plus que son habituelle recette : accuser la « France coloniale ».
Et pourquoi cesserait-elle d’ailleurs de le faire puisque, à Paris, les héritiers des « porteurs de valises » boivent avec tant volupté au calice de la repentance…encouragés en cela par le président de la République lui-même…

Pour en savoir plus, on se reportera à mon livre Algérie l’histoire à l’endroit. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23909

Re: Dhimmitude

12 Janvier 2021, 10:02 Message

Invraisemblable.
La concomitance n'est en rien fortuite !

En Isère, une statue de la Vierge finalement exclue de l’école (Le Parisien)

« C’est lors d’un rassemblement en la mémoire de Samuel Paty en décembre que la présence très ancienne d’une statue de la Vierge dans la cour d’école de Laval (Isère) a été relevée. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23909

Re: Dhimmitude

19 Janvier 2021, 10:30 Message

“Les Français se sont habitués à baisser les yeux” : le constat alarmant du délégué général de l’IPJ sur la délinquance (Valeurs Actuelles)

« Agressions, homicides, viols… la situation liée aux actes de violence n’a fait que se dégrader en France en 2019. Un bilan révélé en catimini par le ministre de l’Intérieur via son service statistique, le SSMI. Alors que tous les indicateurs "sont au rouge", le délégué général de l’Institut pour la justice pousse un véritable cri d’alarme dans les colonnes du Figaro. "Désormais auto-entretenue à des très hauts niveaux, cette délinquance semble immunisée aux politiques des gouvernements et, sans traitement de choc, la société française est vouée à rester engluée dans cette situation", prévient ainsi Pierre-Marie Sève.

"La population française s’est habituée à fermer ses portes à double tour"

Et d’ajouter : "Aujourd’hui, on pourrait presque oublier que la France était, jusqu’aux années 1960, un pays paisible et tranquille, tant dans les villes que dans les campagnes : en 1964, le taux de criminalité était de 12 crimes et délits pour mille habitants, un taux près de cinq fois moins important qu’aujourd’hui." Pour le délégué général de l’IPJ, "la population française s’est habituée à fermer ses portes à double tour, à rester sur le qui-vive dans les transports en commun, à baisser les yeux face à des personnes agressives." A noter en revanche que le ministère de l’Intérieur s’est satisfait de la "modération" des vols sans violence qui n’ont que très peu augmenté (+3%), idem pour les vols dans les véhicules (+1%). Dans le même temps, "les escroqueries sont en forte progression", +11%. Paris est la ville la plus touchée. »

Précédente

Retourner vers Islamisation