Afficher le sujet - Terreur islamique

Terreur islamique

Sur l'islamisation de la France, et abécédaire de l'islam
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23909

Terreur islamique

18 Novembre 2020, 09:23 Message

Mila a reçu 50.000 menaces de mort.
Contrairement à ce qu'on entend dire et qui n'est pas ici assez clairement précisé, ce n'est pas elle qui a remis le couvert.



Mila recordwoman de la menace de mort : 50.000, selon son avocat (Bd Voltaire)

« Trop occupée à chasser la haine sur Internet, Laetitia Avia ne s’est pas encore prononcée sur la manière d’identifier et poursuivre les auteurs de ces 50.000 menaces de mort. Seule Marlène Schiappa monte au créneau pour nous apprendre qu’il s’agit d’une « persécution contre une mineure ». Dans un deuxième temps, celle-ci pourrait annoncer que l’égorgement entraîne la mort et avoir découvert la couleur du cheval blanc d’Henri IV. Les médias sont sur place.

En guise de deuxième couche au surréalisme ambiant, le parquet de Vienne a annoncé avoir confié l’enquête "en cosaisine à la division de lutte contre les crimes de haine de l’Office central de lutte contre les crimes contre l’humanité, les génocides, les crimes de guerre et les crimes de haine, ainsi qu’à la section de recherche de la gendarmerie nationale de Grenoble".

En entendant parler de "crimes de haine", le Comité de lutte contre les pléonasmes s’est immédiatement chargé de l’affaire. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23909

Re: Terreur islamique

6 Janvier 2021, 15:44 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23909

Re: Terreur islamique

8 Janvier 2021, 10:01 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23909

Re: Terreur islamique

15 Janvier 2021, 10:35 Message

Lyon : altercation entre un enseignant et un parent d’élève qui l’accusait d’être islamophobe, ses collègues et les syndicats dénoncent l’inertie de l’Education nationale (par Fdesouche)

« Une nouvelle affaire de pression à l’encontre d’un enseignant, dans un collège de Lyon où Samuel Paty a commencé sa carrière. L’Inspection générale de l’Éducation nationale est chargée d’enquêter sur une altercation survenue entre un professeur et un parent d’élèves qui l’accusait d’être islamophobe, altercation mal gérée par l’administration selon les syndicats. Cette affaire qui a déclenché une grève de la part de ses collègues.

Les faits remontent au 9 novembre, au collège des Battières (5e arrondissement de Lyon). Questionné dans une classe de cinquième sur une vidéo attribuant des propos islamophobes au président Emmanuel Macron, l’enseignant d’histoire-géographie a cherché à déconstruire cette “fake news” en évoquant le principe de laïcité, quelques jours après l’hommage rendu à l’enseignant assassiné Samuel Paty. Ses propos ont été rapportés – “déformés” selon ses collègues – au père de famille qui s’est alors rendu au collège pour accuser l’enseignant d’islamophobie.

“Notre collègue n’a jamais tenu les propos qui lui sont reprochés (avoir assimilé les musulmans à des terroristes, d’après les enfants du parent d’élève concerné, ndlr)“, ont précisé ses collègues. […]

Le 15 novembre, un des enfants à l’origine de l’épisode avait en outre introduit un couteau dans le collège, ce qui lui avait valu une journée d’exclusion, sanction jugée là encore insuffisante. […] »


Retourner vers Islamisation