Afficher le sujet - Dhimmitude

Dhimmitude

Sur l'islamisation de la France, et abécédaire de l'islam
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Dhimmitude

17 Octobre 2019, 17:59 Message

Marseille : pas de place Arnaud Beltrame “pour ne pas provoquer” (Valeurs Actuelles)

« "Toujours compter sur la gauche pour trahir, pour se coucher, pour pratiquer l’aplaventrisme". C’est en ces termes peu glorieux que Stéphane Ravier a vigoureusement dénoncé le refus des "élus socialistes et communistes" de donner le nom du gendarme Arnaud Beltrame à une place du 15e arrondissement de la cité phocéenne. La gauche aurait, selon ses mots, avancé "le prétexte fallacieux que cette place n’était pas assez prestigieuse, pour enfin avouer la vérité" : la population locale de ce quartier populaire prendrait cela pour "une provocation". »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Dhimmitude

20 Octobre 2019, 08:16 Message

Image


Il est bien temps de pleurer, même métaphoriquement !

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Dhimmitude

31 Octobre 2019, 10:07 Message

De mieux en mieux, la sénatrice qui menace de guerre "civile" et de sécession si on interdit le voile dans le domaine public :

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Dhimmitude

1 Novembre 2019, 09:32 Message

Pour la première fois, un industriel français se lance dans le dentifrice halal en toute discrétion (Le Parisien))

« On connaissait la viande halal. Un peu moins le shampoing et les crèmes de beauté certifiés sans porc. Pourtant, voilà un an et demi que les cosmétiques halal envahissent les rayons des magasins spécialisés. Si les rouges à lèvres et les soins pour la peau sans graisse de porc sont tous importés de Belgique, d’Indonésie ou d’Australie, une première usine française vient d’obtenir la certification officielle de Bruxelles pour fabriquer des dentifrices halal.

Implanté dans la région Centre, ce site préfère garder l’anonymat « parce que nos autres clients â?? de grandes marques de cosmétiques â?? ne souhaitent pas que leurs produits soient assimilés à du halal », glisse le directeur. Pourtant, la fabrication des uns n’empêche pas celle des autres. Pour obtenir le label Halal européen , un imam a vérifié que les zones de production et de stockage du dentifrice sans porc étaient bien isolées. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Dhimmitude

8 Novembre 2019, 09:49 Message

Image


Que fait la "rectrice" ? Elle tourne les talons... et déclare : " la joie de ce déplacement sur un thème important, le harcèlement, a été gâchée". Courage, fuyons.

Il faut lire l'article...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Dhimmitude

9 Novembre 2019, 13:39 Message

Concours « Révèle ton talent » : CNews, Crédit Agricole et Clique TV présentent la candidature d’une jeune femme lançant un portail de vêtements islamiques (CNEWS)

Clique TV, Cnews et le Crédit Agricole d’Île-de-France s’associent pour créer le concours des jeunes talents qui font bouger l’Île-de-France

Candidature de Manar Ben Amor, catégorie "Modes hybrides"

« Manar Store est une plateforme fédératrice, qui a pour but de développer l’épanouissement et la liberté de toutes femmes, dans laquelle chacune peut se réaliser par le vêtement, ainsi que par l’accès à la culture et au sport.

Notre but est de défendre une vision inclusive de la mode en s’appuyant sur des fondamentaux tout en réinventant les codes.

Cela se retrouve entièrement dans le « ModestFashion », un courant de la mode qui trouve ses premières influences aux Etats-Unis, un mouvement qui prône l’acceptation, l’union, et l’expression des femmes par le vêtement.

Un lifestyle trop souvent méconnu mais porteur et qui connait un énorme développement à l’étranger (US, UK, Singapour, …).

Manar Store est une plateforme de e-commerce dans laquelle on retrouve des produits de notre propre marque, mais aussi la centralisation d’autres marques qui adhèrent à ce même concept. (…) ».


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Dhimmitude

9 Novembre 2019, 19:43 Message

Dhimmitude : l’ambassadeur de France en Tunisie célèbre la naissance de Mahomet (Dreuz)

« L'ambassadeur de la République française en Tunisie, Olivier Poivre d’Arvor, a fait savoir qu’il prendra part à la fête islamique de la naissance de Mahomet.

La fête dite d’Al Mawlid est une fête largement répandue dans les pays musulmans et fait l’objet d’un jour férié en Tunisie. Elle sera célébrée samedi 9 novembre, dans la ville de Kairouan, en présence de l’ambassadeur de France.

" Je suis fasciné par cet événement religieux et je suivrai les célébrations dans cette ville", assure-t-il dans une interview accordée au journal tunisien arabophone Assabah dans son édition du 5 novembre 2019.

Le diplomate a rappelé que l’Islam est la deuxième religion en France et qu’il y a environ 500.000 Tunisiens résidant dans l’hexagone.

"Ma fille est musulmane et je connais bien la religion musulmane, la culture islamique et le bases de l’Islam, et nous apprenons encore plus, chaque jour de la Tunisie.", a-t-il fièrement ajouté. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Dhimmitude

18 Novembre 2019, 18:08 Message

“Face à la pression de l'islam politique, la France est déjà en situation d'échec” (Valeurs Actuelles)

« Pour Claude Valleix, préfet honoraire, et Pierre Mérand, ancien procureur général d'Aix-en-Provence, les demandes grandissantes de l'islam rappellent la façon dont le christianisme s'était introduit dans le système politique et judiciaire de la fin de l'ère romaine.

(...)

On peut continuer à nier la réalité d’un conflit civilisationnel, on peut toujours s’imaginer qu’il existe un islam non politique qui pourra se mouler dans un cadre républicain alors que l’histoire et l’actualité en font pour le moins douter. Nous ne serons jamais à l’abri de ces vagues fondamentalistes qui ébranlent la communauté des croyants depuis le VIIIe siècle. Un jour peut-être, la foi musulmane s’accommodera du libre arbitre en s’inspirant d’Augustin, ce Berbère qui distingua la cité de dieu de la cité des hommes, mais alors que la chrétienté administrée a su donner à ses interrogations fondamentales des solutions dogmatiques, l’islam consciemment inorganisé ne s’y résout pas.

C’est sa faiblesse, qui compromet son adaptation au monde en perpétuelle évolution, mais aussi sa force, car l’impératif de sécularisation de sa loi est sans concession. Dès lors ce n’est pas une solution bricolée à la française qui pourra s’y opposer. La nation doit faire front d’une manière claire et massive pour faire échec à une sécularisation rampante de la charia. Le défi est colossal et le droit n’y suffira pas. Il faut manifester une volonté telle que ceux qui ne l’admettront pas devront en assumer les conséquences.

Hélas, l’éternelle division de notre société ne s’apaise que dans les moments les plus dramatiques de son histoire. Prenons garde de ne pas en arriver à cette extrémité pour imposer ce que nous avons de plus cher : la liberté de penser dans une société laïque. »


***


Vaste programme...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Dhimmitude

20 Novembre 2019, 09:49 Message

« L’information nous provient de Rennes. On s’attaque ici à une tradition : la galette-saucisse vendue pendant les matches de foot du Stade Rennais, comme à l’occasion des fêtes de quartier, sur les marchés, etc.

Le service de livraison de plats à domicile Uber Eats, par ailleurs nouveau sponsor de la Ligue 1 de football, demande à quelques chefs, en France, de revisiter les plats emblématiques de leurs villes et de leurs clubs. Ça, c’est la phrase en version politiquement correcte. En réalité, cette “revisite” consiste tout simplement à faire disparaître…devinez… le porc !

Doit-on comprendre que les livreurs d’Uber Eats refusent de transporter du cochon dans leur besace ? Un nouveau coup de couteau planté dans nos traditions… » (Lettre Patriote)


***


« À force de clamer haut et fort que tout se vaut, certains finissent par le croire.

Ainsi en va-t-il des voiles. L’un est porté en France de tous temps par nos soeurs, nos religieuses, celles qui ont dédié leur vie entière au Christ et à la prière, qui passent leurs jours et leurs nuits à prier pour notre salut, qui ont toujours été de merveilleuses infirmières, qui ont aidé de leur humanité quasi maternelle tous nos soldats blessés, nos gueules cassées. L’autre… vous savez.

C’est dans ce cadre qu’une religieuse catholique a été victime d’une aventure cathophobe des plus déplorables. En octobre 2018, ayant dépassé les 70 ans, après avoir passé sa vie entière dans un couvent de la Drôme, elle décide de revenir pour ses vieux jours dans sa région originelle : la Haute-Saône. Elle s’adresse donc à une résidence pour personnes âgées gérée par le Centre Communal d’Action Sociale de la ville de Vesoul.

En juillet 2019 – ils ne se pressent pas – , elle reçoit finalement une réponse : la commission d’attribution a accepté sa demande de logement, et une proposition pourrait lui être faite dès qu’il y aura des disponibilités. Mais… « au sein de nos structures nos résidents peuvent avoir des préférences et convictions et celles-ci doivent être respectées ». Le courrier précise donc que « dans le respect de la laïcité, tout signe ostentatoire d’appartenance à une communauté religieuse ne peut être accepté en vue d’assurer la sérénité de toutes et de tous ».

Si la sœur veut une place, ce sera sans habit religieux ni voile. “Il est en revanche possible de porter une croix discrète.”

Fidèle à ses voeux, la religieuse les a envoyés paître.

La prochaine fois que l’on vous dira que la république a finalement une relation apaisée avec les catholiques, vous saurez ce qu’il en est… » (Lettre Patriote)

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Dhimmitude

20 Novembre 2019, 21:57 Message

Le Conseil de Paris rebaptise la place Polonceau, ancien haut lieu du deal à la Goutte d’or, place Cheikha Rimitti, chanteuse de raï algérienne, plutôt que du nom d’une pionnière de l’aviation (Patrie Info)

« Située entre les rues de la Goutte d’Or et Polonceau, la "place Polonceau", connue comme un haut lieu de deal à ciel ouvert, a acquis une renommée parallèle plus honorable grâce à la mobilisation civique des habitants depuis le 27 mars 2018, largement récupérée depuis, notamment par la Mairie de Paris et ses opérations de mobilisation fictive.

La voilà désormais nommée "place Cheikha Remitti", en hommage à la célèbre chanteuse de raï qui « animait les soirées des cafés communautaires de la Goutte d’Or », précise l’exposé des motifs de la délibération votée vendredi au Conseil de Paris.

Pourtant, en 2016, après une concertation avec les habitants, une des propositions fut de baptiser cette placette du nom de l’aviatrice Marie Marvingt… »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Dhimmitude

26 Novembre 2019, 09:25 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Dhimmitude

27 Novembre 2019, 09:49 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Dhimmitude

9 Janvier 2020, 11:11 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Dhimmitude

4 Février 2020, 10:17 Message

L’État impuissant face à la radicalisation de ses agents (Le Figaro)

"État impuissant" : le pléonasme de la période.
Le Droit-de-l'hommisme en ses conséquences inéluctables, avec tout le délire idéologique multiforme afférent, sous lequel nous croulons, qui nous tue, et prépare activement notre éradication. Plus que des "idiots utiles", nous sommes des crétins abyssaux.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Dhimmitude

5 Février 2020, 10:28 Message

Seule la moitié des Français soutient Mila et le droit au blasphème (Valeurs Actuelles)

« Frappé en plein cœur pour avoir critiqué l’islam, qui de mieux que Charlie Hebdo pour parler de l’affaire Mila ? Mardi 4 février, le journal satirique a publié un sondage, réalisé par l’Ifop et dans lequel il revient sur les principaux enjeux de cette bataille rangée qui oppose, depuis bientôt deux semaines, les "pro" et les "anti"-Mila, les partisans et les détracteurs de la liberté d’expression.
Match nul sur le droit au blasphème

Ainsi, le soutien accordé à la jeune lycéenne menacée de mort pour avoir donné son avis sur l’islam n’est que légèrement majoritaire avec seulement 53% de "#JesuisMila" pour 47% de "#JesuispasMila". Les propos de la jeune fille sont d’ailleurs jugés comme une provocation à la la haine par 42% des sondés. Dans le détail, Mila est considérée comme raciste par 57% des 18-24 ans, 48% des homosexuels et 57% des sympathisants LFI. L’adhésion au droit au blasphème est encore plus partagée, puisque seuls 50% des Français se disent favorables à cette pratique. Dans le détail, "le blasphémateur potentiel", comme le nomme Charlie Hebdo, "a entre 25 et 34 ans (54%), est sympathisant Rassemblement national (62%), sans religion (58%) et homosexuel (66%)". En face,"il risque d’être envoyé au bûcher par un cul-bénit de 18 à 24 ans (59%), protestant (68%) et sympathisant LR (61%)". D’un point de vue politique, 54% des sympathisants LREM sont opposés au droit de critiquer les religions, 47% au PS et 41% chez les Insoumis. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Dhimmitude

9 Février 2020, 10:15 Message

Pierre Vermeren : « L’État manque de vigilance face aux islamistes » (Famille chrétienne)

Tiens ?

« Il y a un vrai déni français du danger djihadiste en France, aussi bien des autorités politiques que religieuses, dénonce l’historien Pierre Vermeren, spécialiste du Maghreb.

[…]
Vous dénoncez le déni des élites françaises. Est-ce un déni ou un aveuglement ?

Il y a les deux. L’aveuglement, c’est le refus de voir. On met la tête dans le sable. Chez les responsables politiques, c’est très présent. On ne comprend pas, ou on ne cherche pas à comprendre. Ce qui touche au religieux est un point aveugle de la réflexion des politiques. Mais il y a aussi du déni, notamment chez les politiques, car les services de l’État sont très bien informés : on sait et on ne veut pas en tirer les conséquences. Parce que cela entraînerait des décisions qui fâchent. Les islamistes ont réussi à instaurer un rapport d’intimidation. On s’autocensure. Quant à une grande partie des Français, je crois qu’elle est aveugle par défaut d’information.

L’Église a joué dans le déni un rôle important, dites-vous. En quoi ?

Je pense qu’elle est dans une logique de repentance, liée notamment à la colonisation algérienne. Avec le concile Vatican II, elle est passée d’une position où Mahomet était une sorte d’Antéchrist et l’islam une hérésie, à l’idée selon laquelle l’islam serait une des voies d’accès à Dieu. On est passé d’une intolérance à une tolérance. L’idée s’est installée que les deux religions auraient les mêmes valeurs. Ce qui est faux. Notre civilisation repose sur trois piliers : l’habeas corpus – le refus de l’arbitraire judiciaire –, la liberté de conscience, donc de se convertir, et l’égalité hommes/femmes. Or, ces trois notions ne sont pas respectées par l’islam littéral. Les chrétiens d’Orient en souffrent, de même que certains musulmans.

L’Église le sait et s’interdit d’intervenir, elle s’abstient de toute critique de l’islam. Une parole manque. Non pas de condamnation, mais de constat. C’est vrai des ordres religieux, c’est vrai de l’épiscopat. […] »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Dhimmitude

24 Février 2020, 10:21 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Dhimmitude

24 Février 2020, 12:29 Message

Royaume-Uni : le gouvernement ne publiera finalement pas l’étude sur les gangs de prédateurs sexuels violant des jeunes filles blanches (The Independant par Fdesouche)

« Le gouvernement refuse de rendre publiques les recherches officielles sur les caractéristiques des grooming gangs, affirmant que ce n’est pas dans "l’intérêt public" .

Des survivantes ont accusé les ministres de faire de "vaines promesses", tandis qu’un homme qui avait traduit en justice des violeurs à Rochdale a demandé au Ministère de l’Intérieur de "faire preuve de courage et de publier" ses conclusions.

Cette décision intervient après la révélation de The Independent qu’en seulement un an les [diverses] autorités locales avaient identifié près de 19 000 enfants présumées victimes d’exploitation sexuelle, ce qui a suscité de nouveaux appels à des efforts pour la prévention.

Sajid Javid avait promis cette étude en tant que ministre de l’intérieur en juillet 2018, s’engageant à ce qu’il n’y ait "aucun sujet interdit dans l’enquête".

"Je ne laisserai pas les sensibilités culturelles ou politiques s’opposer à la compréhension du problème et à la mise en place de mesures", avait-t-il déclaré à l’époque.

"J’ai demandé à mes fonctionnaires d’explorer les contextes et les caractéristiques particulières de ces types de gangs".

Mais le gouvernement n’a fait aucune autre annonce sur l’étude après le passage de M. Javid au Budget l’an dernier. Il avait toutefois déclaré qu’il publierait bientôt une stratégie nationale qui définira "une réponse de l’ensemble du système à toutes les formes d’abus sexuels sur les enfants".

En décembre, The Independent avait été informé que le travail était terminé mais qu’il ne serait utilisé que pour l’élaboration de politiques internes et ne serait pas rendu public.

En réponse à une requête en liberté de l’information (Freedom Of Information) demandant les recherches effectuées et les rapports établis en conséquence, le Ministère de l’Intérieur avait confirmé qu’il détenait l’information mais qu’il ne la divulguerait pas.

Dans une lettre adressée à The Independent, des responsables ont déclaré avoir appliqué "un test d’intérêt public", mais que des informations ont été retirées car elles concernaient l’élaboration de la politique gouvernementale.

L’un des principaux objectifs de l’exemption est de protéger la "marge de sécurité" ["safe space"] nécessaire pour que les ministres et les autorités puissent examiner les options politiques en privé sans risque de divulgation prématurée", a-t-il ajouté.

"La divulgation risquerait de précipiter des décisions que les ministres doivent encore prendre. En outre, l’information pourrait être trompeuse si elle était rendue publique et utilisée hors contexte".

L’unité FOI du Ministère de l’Intérieur a déclaré que les documents comprenaient également des informations "sensibles sur le plan opérationnel" de la police et pouvaient nuire aux enquêtes en cours.

La lettre ajoute : "Nous reconnaissons que ce sujet dans son ensemble et généralement tout éclairage et enseignement sont des questions avec un intérêt public fort, bien qu’il ne s’ensuive pas nécessairement qu’il soit dans l’intérêt public de divulguer toute information spécifique s’y rapportant" .

Sammy Woodhouse, une victime de Rotherham qui a contribué à révéler le scandale, a déclaré à The Independent qu’elle pensait que les recherches allaient être rendues publiques.

"J’ai toujours eu l’impression qu’ils allaient faire un rapport complet et en faire quelque chose d’officiel", a-t-elle déclaré.

"Beaucoup de gens soutenaient cette étude, c’est ridicule qu’ils ne la publient pas."

"On entend toujours dire 'nous allons faire ceci, faire cela', et quand on est censé y arriver, il n’y a rien. Ce sont toujours des promesses vides."

Une autre femme, qui avait également été violentée sexuellement par un gang de prédateurs sexuels à Rotherham et qui souhaitait rester anonyme, a déclaré qu’elle était "déçue et frustrée" par la décision de ne pas publier le rapport.

"L’incapacité répétée du gouvernement à reconnaître le rôle d’un racisme et d’un sectarisme religieux dans les crimes des 'grooming gangs' a conduit à des enquêtes, protections et poursuites inadaptées", a-t-elle déclaré.

"La prévention de futurs crimes de ces 'rooming gangs' ne peut se faire que par une contre-éducation sexuelle et relationnelle."

Cette femme fait campagne pour que des changements soient apportés aux directives sur les crimes haineux et pour la création d’une commission parlementaire chargée d’examiner la violence sexiste liée à la foi et à la croyance.

Un ancien procureur en chef qui avait engagé des poursuites contre un gang de prédateurs sexuels à Rochdale a averti que les groupes d’extrême droite utilisaient un "vide" d’informations fiables pour diffuser leurs croyances et gagner des soutiens.

Nazir Afzal avait déclaré demander depuis 2012 des recherches formelles sur les liens potentiels entre l’ethnicité et la violence dans la rue.

"La désinformation et l’anecdote sont exploitées par les tenants de la suprématie blanche et d’autres personnes ayant des objectifs", a-t-il ajouté.

"Plus vite nous aurons des preuves, plus vite nous pourrons vraiment les confronter. Le ministère de l’intérieur devrait faire preuve de courage et publier".

L’engagement initial de M. Javid faisait suite à une lettre d’un groupe de politiciens de tous les partis qui demandait au Ministère de l’Intérieur d’entreprendre des recherches sur les modèles de comportement et ce qui motive ces gangs de prédateurs.

Sarah Champion, la députée travailliste de Rotherham, figurait parmi les signataires et avait alors exprimé l’espoir que cette étude permettrait de prévenir les sévices et de protéger les enfants.

Le Ministère de l’Intérieur a déclaré qu’il publierait bientôt une stratégie nationale qui définira une "réponse de l’ensemble du système à toutes les formes de sévices sexuels sur les enfants".

Un porte-parole du ministère avait déclaré : "L’abus sexuel d’enfants est un crime répugnant et les prédateurs qui abusent des enfants seront confrontés à la pleine force de la loi."

"Nous poursuivons nos travaux sur plusieurs fronts afin de comprendre les caractéristiques de la délinquance collective et les contextes dans lesquels elle se produit. Cela inclut le travail en cours commandé par l’ancien ministre de l’intérieur et servira de base aux futures politiques gouvernementales en matière d’abus sexuels sur les enfants."

"De nouvelles lois sur les peines garantiront également que les pires délinquants violents et sexuels passeront en prison un temps qui correspond à la gravité de leurs crimes, protégeant ainsi les victimes et donnant au public confiance dans le système de justice pénale" . »

Précédente

Retourner vers Islamisation