Afficher le sujet - Pataquès chez les Bienpensants

Pataquès chez les Bienpensants

Sur notre déréliction civilisationnelle et sur les manifestations du délire contemporain.
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23504

Re: Pataquès chez les Bienpensants

20 Septembre 2019, 10:30 Message

En effet, ça devient compliqué...


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23504

Re: Pataquès chez les Bienpensants

11 Octobre 2019, 10:37 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23504

Re: Pataquès chez les Bienpensants

13 Octobre 2019, 09:27 Message

A suivre, ceci qui développe de façon pertinente le point précédent.

Castaner ridiculisé : quand les moqueurs démontrent l’impasse des idées qu’ils défendent (Bd Voltaire)

« Au lendemain de l’attaque à la préfecture de police de Paris, ce bon Christophe Castaner prend le taureau par les cornes. Les signes de radicalisation seront traqués impitoyablement. Une barbe qui pousse, une main de femme qu’on ne serre pas, un ramadan sans gluten, des prières ostentatoires sur le périphérique, et crac : signalement ! Et puis, il allait oublier, il y a aussi les clubs de sport où des pseudo-moniteurs embrigadent à tour de bras. Et puis quoi, encore ? Non, c’est tout pour aujourd’hui.

Et les réseaux sociaux de s’amuser. Création du hashtag #SignaleUnMusulman visant à signifier que le ministre de l’Intérieur n’a fait que décrire, à peu de choses près, divers aspects de la pratique de l’islam. "Castaner en voie de ridiculisation", ironise Le Canard enchaîné.

Sous couvert de moqueries mâtinées d’un nuage d’antiracisme, les auteurs de ces railleries ont, à leur insu, mis le doigt sur l’échec du multiculturalisme. Révélé la quasi-impossibilité de détecter des éléments potentiellement dangereux.

Le fin limier Castaner sera effectivement bien en peine d’expliquer ce qui distingue un musulman assidu pacifique d’un musulman assidu belliqueux. Le député M’jid El Guerrab, dont le pacifisme à coup de casque de moto n’est plus à démontrer, a fait pertinemment remarquer que le ministre lui-même portait une barbe. À partir de quelle longueur s’inquiéter ? Le radicalisé rasé de près qui s’oblige à serrer les mains des femmes se repère comment ? Des chiens renifleurs de Coran vont-ils être déployés sur les lieux de travail ? Autant de questions sans réponses qui placent les partisans d’une immigration débridée devant une énigme insoluble. À la subjectivité des signes évoqués vient s’ajouter la simplicité de simuler une « normalité ». Usine à gaz et sac de nœuds. Ce Castaner qu’on a connu si pimpant, si pétulant… Dans quel état allons-nous le retrouver à la fin du quinquennat ?

Avec leurs moqueries, parfois drôles, les détracteurs de la vigilance macronienne ne font donc qu’apporter de l’eau au moulin de l’horrible extrême droite. Ô miracle, le second degré humoristique de la bobosphère branchée se fait révélateur de l’utopie qu’ils défendent. Ne dites plus que le multiculturalisme est une impasse, vos adversaires s’en chargent. »

***

Pendant ce temps l'enfumage carbure à plein régime : on désarme ici deux policiers, on écarte là un gendarme, on refuse 25 candidats à des postes de surveillant pénitentiaire, on évalue à une quinzaine ou une vingtaine, tout au plus, les personnes à surveiller ici et là... rendormez-vous, braves gens. On notera toutefois que l'armée est totalement épargnée, alors que le gros des bataillons s'y trouve...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23504

Re: Pataquès chez les Bienpensants

15 Octobre 2019, 14:04 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23504

Re: Pataquès chez les Bienpensants

16 Octobre 2019, 08:40 Message

Pataquès, suite, et ce n'est pas fini : le chemin sera long, et sanglant, avant que ne s'impose cette évidence : islam et islamisme ne sont qu'un et sont une conquête.




***

Et ça n'a pas tardé à chouiner...

TEMOIGNAGES FRANCEINFO. Appel à vigilance après l'attaque à la préfecture de Paris : "C'est une chasse aux sorcières", dénonce un policier musulman (France Info)


« Les mots du ministre de l'Intérieur ont aussi heurté certains policiers musulmans. Parmi les signes de potentielle radicalisation qu'il a publiquement énumérés, le port de la barbe est assez mal passé tout comme la marque au front. Saïd est brigadier à la police aux frontières en Île-de-France. "Ça m'a choqué parce que la marque au front ne vient pas du fait qu'on est radicalisé. Ça vient tout simplement parce qu'on fait la prière, soit au front, soit au pied. Moi, je l'ai au pied, c'est invisible, tant mieux. Je me suis senti tout à fait visé. Ca veut dire quoi ? Qu'il faut qu'on abandonne la prière ? Il faut qu'on abandonne notre religion alors que c'est un pays laïque ? Pour moi, c'est une chasse aux sorcières." »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23504

Re: Pataquès chez les Bienpensants

16 Octobre 2019, 08:57 Message

Autre pataquès, mais qui restera discret celui-là : les Kurdes syriens avaient viré les arabes du territoire qu'ils avaient "conquis" (lesquels sont aujourd'hui des supplétifs particulièrement virulents des Turcs, bien entendu) ; maintenant, c'est au tour d'Erdogan de vouloir repeupler cette région avec les trois millions et quelques de Syriens réfugiés sur son sol.

Ça ne s'appellerait pas de l'épuration ethnique, par hasard ? de la reconfiguration de population manu militari ? ça ne serait tout à fait habituel dans l'histoire, et pas seulement dans ces régions ? Cordicolons plutôt à donf' sur nos "alliés"...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23504

Re: Pataquès chez les Bienpensants

22 Octobre 2019, 14:13 Message

Au moins, cela nous donne de quoi rire.

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23504

Re: Pataquès chez les Bienpensants

25 Octobre 2019, 08:59 Message

Hier soir Zemmour débattait aimablement avec son alter ego de gauche, dixit la journaliste (qui mène ces débats de façon très correcte) : Michel Onfray. C'était plaisant, et encore une fois l'accord était quasi total entre les deux protagonistes sur l'état des lieux : délirant et désastreux, fou et taré, pitoyable et misérable, lamentable et comique. Et l'accord était aussi assez large par-delà le diagnostic, malgré quelques apparences.

Zemmour a été particulièrement acquiescé par Onfray lorsqu'il a dit ce qu'il appréciait le plus chez lui : qu'il était un homme de gauche, mais non sectaire ; et que c'est pour cela qu'il perdait et perdrait toujours face à la gauche totalitaire, comme dans toute l'histoire ça a été le cas de ses prédécesseurs en "socialisme utopique". Au passage, cela rappelle un peu "l'islam des Lumières" et son destin inéluctable, répété à travers tous les siècles et toutes les contrées...

Cette fois c'est la gauche en question qui voit se retourner contre elle ses méthodes (et ce n'est qu'un début, le chemin de croix sera long et douloureux) :

L’université de Bordeaux Montaigne prétexte des « menaces » et annule un débat avec Sylviane Agacinski

L’université de Bordeaux Montaigne évoque « des menaces violentes ».

La philosophe devait évoquer ce jeudi soir « l’être humain à l’époque de sa reproductibilité technique », dans le cadre des conférences Bordeaux Montaigne. Les organisateurs de ces conférences ont fait savoir ce jeudi que la venue de Sylviane Agacinski devait être annulée.

« Ne pouvant assurer pleinement la sécurité des biens et des personnes ni les conditions d’un débat vif mais respectueux face à des menaces violentes, l’université de Bordeaux Montaigne (ex-Bordeaux 3) a décidé d’annuler cette rencontre », apprend-on ce jeudi.
« Des groupes ont décidé d’empêcher la tenue d’un échange légitime »

« Des groupes ont décidé d’empêcher la tenue d’un échange légitime et évidemment contradictoire sur ces questions d’ordre éthique et juridique dans le contexte des débats actuels sur la PMA et la GPA » font savoir les organisateurs sur le site de l’université. « Cette manifestation de censure est une atteinte excessivement grave et violente à la confrontation des idées à laquelle notre université est attachée. Empêcher la discussion au sein d’une communauté participe d’une dérive liberticide. »

La « gravité de cette entrave au débat démocratique ne saurait constituer ni fierté, ni victoire pour quiconque, mais une réelle indignation de tous ceux qui sont attachés à la richesse du dialogue, de l’échange pour comprendre la complexité de notre monde » conclut l’université sur son site. (par Lettre patriote)


***


L'Université de Bordeaux Montaigne...

Avatar de l’utilisateur
Messages: 465
Localisation: Loire-Atlantique

Re: Pataquès chez les Bienpensants

31 Octobre 2019, 23:08 Message

A ce sujet, M. Blanquer a dénoncé "une sorte de nouveau maccarthysme" à l'université.

Voici le commentaire de M. Yves Michaud (philosophe de son état) :

"Blanquer a employé les mots justes.

De petits groupes font en effet régner un climat de persécution et de censure. Je ne dirai quand même pas de terreur.

En fait, ce qui est à mettre en cause en premier, c'est la lâcheté et la pleutrerie des "présidents d'université".

En général, ce sont des professeurs médiocres et carriéristes qui ont été élus sur des bases consensuelles extrêmement ambiguës et qui passent sous la table dès qu'il y a une menace.
Or ce sont eux qui ont les pouvoirs de police dans les universités....

Cela dit les universités de sciences humaines sont dans un tel état de décrépitude que ça n'a au fond aucune importance.
On ne va pas mourir pour sauver des poubelles."

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23504

Re: Pataquès chez les Bienpensants

3 Novembre 2019, 19:11 Message

Image


Image

Messages: 522

Re: Pataquès chez les Bienpensants

3 Novembre 2019, 20:48 Message

Le "vivre-ensemble", tout comme d'ailleurs "la diversité" n'ont jamais rien été d'autre que des tocades de bobos blancs de beaux quartiers et assimilés : jamais aucun de ceux à l'avantage de qui ces choses ont été pensées, peaufinées et lancées dans le langage politique n'a souhaité une seule seconde la traduction de ces concepts dans la réalité. Le "divers" (aujourd'hui "racisé") ne veut pas du tout, mais alors pas du tout de diversité autour de lui : il veut la promotion de sa race, son groupe, son ethnie, sa religion, en tache d'huile, jusqu'à ce que ses semblables et coreligionnaires atteignent le statut de majorité ou de forte minorité dominante. Et c'est tout. Le "vivre-ensemble", ils sont pour mais à condition de l'appliquer entre soi. Simple non? Ces deux concepts ne font plus illusion en 2019; ils fleurent bon l'ère sarkozyste où il était même encore question de "discrimination positive" mais cette année, ils sont déjà caducs. Plus personne, à la possible exception de quelques benêts et benettes d'assoces pro-migrants, retraités de la fonction publique territoriale et anciens communistes, ne croit véritablement (et ce "véritablement" exclut la classe politicarde peuplée d'hypocrites) en la valeur pratique et politique de ces concepts. Ils sont aussi révolus et dérisoires que "la dictature du prolétariat" ou les discours de Chaban-Delmas de 1969 sur la participation des travailleurs aux politiques d'entreprise.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23504

Re: Pataquès chez les Bienpensants

3 Novembre 2019, 21:46 Message

N'oublions pas que la "fraternité universelle" des "Lumières" ne visaient qu'à dépasser les différences entre Munich et Vienne, ou Paris et Rome...

Messages: 522

Re: Pataquès chez les Bienpensants

3 Novembre 2019, 22:13 Message

Oui, cette visée était sans doute présente dans ses premiers mobiles; mais très vite, par les jésuites, mais de cela on ne saurait s'étonner, elle aura servi à ce qui pouvait au début passer pour une diffusion des richesses (scientifiques notamment, de la médecine à l'astronomie) de la chrétienté, mais qui fut portée en vérité par un relativisme civilisationnel forcené: il fallait livrer tout au barbare, de l'évangile au sextant, de la mathématique nouvelle à la pensée de Saint-Thomas d'Aquin. La rupture avec la vieille tradition romaine, pourtant impériale, qui voulait que la science fût réservée à qui saurait vivre et se comporter en Romain, fut totale. Pour cette nouvelle universalité, celle qui visait l'outre-mer, la sauvagerie ne serait un obstacle à rien. Nappez tout ça de rousseauisme bon teint et assaisonnez la préparation de xénophilie française ancestrale (relire, au sujet de cette dernière, ce petit joyau de Marivaux qui la monte en épingle dans sa pièce satirique L'Île de la Raison) et nous voilà servi le gâteau vomitif dont on nous bourre l'esprit et dont, en 2019, nous mourons, ici à petit feu, là égorgés vifs.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23504

Re: Pataquès chez les Bienpensants

5 Novembre 2019, 09:26 Message

Murray dépassé.

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23504

Re: Pataquès chez les Bienpensants

1 Avril 2020, 10:41 Message

Enfin une nouvelle amusante.

Les Anglais laissent tomber le T, Outre-Manche, l’idéologie transgenre ne passe plus (Causeur)

« Quel est l’enjeu ? Des femmes-trans (c’est-à-dire des hommes qui se sentent femmes) demandent l’accès aux places réservées aux femmes en vertu de la parité hommes-femmes en politique. Les féministes voient dans ces femmes-trans rien d’autre que des hommes qui prennent les postes des femmes. Les femmes-trans exigent de participer aux compétitions sportives féminines. Les féministes voient dans ces athlètes des hommes qui chipent à bon compte les médailles des femmes. Les femmes-trans demandent que les prisons pour femmes leur soient ouvertes, de même que les vestiaires, cabines d’essayage, dortoirs dans les écoles, les pensions ou les colonies de vacances, toilettes publiques. Les femmes voient dans ces transgenres des hommes qui viennent envahir les espaces jusqu’ici réservés aux femmes et violer leur intimité.

Les droits des trans empiètent sur les droits des femmes. La guerre gronde. Les organisatrices du meeting de ce soir ont pris la précaution de n’indiquer leur lieu de rendez-vous qu’au dernier moment, pour éviter les intimidations des agitateurs transgenres. Peine perdue. Une trentaine d’entre eux barre l’entrée du meeting avec leurs mégaphones, banderoles et drapeaux arc-en-ciel. "Une femme trans est une femme !", "Vous ne nous ferez pas taire !" Les trans’ hurlent leur colère. (Saluons l’endurance de ces manifestants qui, malgré la nuit, le froid et la pluie, ne vont pas bouger de là, scander leurs mantras deux heures durant).

A lire aussi, Jeremy Stubbs: Tu seras un trans, mon fils

Grâce au service de sécurité, ils ne réussiront pas à pénétrer dans la salle où se déroule le meeting. À l’intérieur, l’ambiance est chaleureuse. L’endroit est simple, un centre communautaire décoré des coupes gagnées par les enfants du quartier. On a l’impression d’un voyage dans le temps, il règne ici un parfum du siècle dernier, un petit air de réunion du MLF si ce n’est que les participantes qu’on voit sur les images d’époque sont jeunes, à la différence des femmes présentes aujourd’hui (on vogue entre 40 et 60 printemps). Trois époques s’entrechoquent, c’est très curieux. D’une part, l’atmosphère fait penser à une réunion syndicale des années 60. D’autres part, on revendique ici des droits élémentaires pour les femmes, comme au temps des suffragettes (le droit de se réunir, de s’exprimer librement). Et enfin on proteste contre la tyrannie trans’, mouvement ultra-contemporain, dernier avatar de la théorie du genre. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23504

Re: Pataquès chez les Bienpensants

17 Mai 2020, 16:09 Message

Image

PrécédenteSuivante

Retourner vers Modernité modernante