Afficher le sujet - Propaganda, Fakenews & Journalisme

Propaganda, Fakenews & Journalisme

Sur la vie en société, par temps de liquidation du pays, de propagande incessante et de déculturation
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22334

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

13 Décembre 2019, 14:19 Message

Image


On se le demande...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22334

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

14 Décembre 2019, 09:18 Message

Petit rappel (très loin d'être exhaustif !)

Image

Image


Hier soir, JT2, la nouvelle de cette victoire, pourtant historique et lourde de sens, était expédiée bien vite en milieu de journal, avec un commentaire méprisant et très assuré : Johnson a gagné, fort bien, maintenant il va devoir gérer les conséquences de ses mensonges, pauvres Anglais, et on va voir ce qu'on va voir... Incorrigibles, idéologiquement azimutés envers et contre tout, ce qui n'est en rien une surprise.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22334

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

14 Décembre 2019, 12:42 Message

Et, en effet...

Image



Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22334

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

15 Décembre 2019, 10:27 Message

Cabinet Occurrence : compteur et conteur (Bd Voltaite)

« et En Marche !, ce qui est son droit le plus absolu.

Il y a eu controverse, en octobre dernier, sur le chiffrage de la manifestation Marchons enfants. Occurrence avait dit 74.500 manifestants. Les organisateurs 600.000. La différence est conséquente… Ainsi, si l’on accorde une once de crédit à Occurrence, il suffit de 74.500 personnes pour saturer un parcours dimensionné par la préfecture de police pour 200.000 personnes ainsi qu’un délestage plus large ouvert à l’arrache pour une capacité qui ne saurait être moindre. Mais le cabinet n’en a pas démordu : sa méthode et ses outils sont fiables.

Et puis, le 12 décembre, Occurrence répondait à un tweet en affirmant que « personne n’est capable de compter les manifestants » en cas de trajet étroit, comme ce fut le cas le 6 octobre dernier.

“Occurrence
@enlOccurrence
Notre système est adapté aux manifestations qui sont bien organisées et qui se déroulent normalement… Que ce soit la désorganisation (gilets jaunes), les trajets étroits (LMPT) ou les 3h de retard (5dec), personne n’est capable de compter l’ensemble des manifestants.
6:19 PM · 12 déc. 2019”

Bien sûr, la Manif pour tous réagit et salue la lucidité enfin acquise par Occurrence… Suivie par les dénégations tweeteuses mais piteuses de Jocelyn Munoz, patron de la filiale Deep Opinion en charge de ces dénombrements, qui tente d’éluder la bourde et d’inverser la charge de la preuve. Personne n’est capable de le faire et en même temps, eux, chez Occurrence, il le sont. C’est du trop subtil, comme du Gilles Le Gendre…

Quelques réflexions sur ces faits, somme toute, dérisoires :

Aveu qui échappe ? Expression hasardeuse et malheureuse d’un communicant dépassé ? Laissons Occurrence laver son linge sale dans l’intimité, cela ne nous regarde pas, pas plus que savoir si l’auteur du pépiement malheureux mérite d’aller solliciter un autre employeur ou seulement deux heures de colle.

Bien sûr, si j’étais un des médias client, je ne manquerais pas de hurler : un conseil qui n’est pas apte à exécuter une prestation, mais l’exécute quand même et la facture sans doute, ça fait désordre dans le monde des affaires.

Ne comptons que sur la presse alternative et les réseaux sociaux pour faire connaître ces problèmes pour ce qu’ils sont. Il y a quelque chose de pourri dans le royaume de France, mais les médias « respectables » ont, en l’occurrence, d’autres chats à fouetter. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22334

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

17 Décembre 2019, 18:14 Message

Tiens, tiens...

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22334

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

18 Décembre 2019, 08:49 Message

Plus de précision suite au message ci-dessus :

« Pour Boris Johnson, la BBC n’est pas impartiale, le groupe audiovisuel prendrait parti en faveur des anti-conservateurs. Le Premier ministre envisage des mesures qui pourraient avoir un fort impact économique sur le groupe médiatique.

Le week-end qui a suivi les élections législatives, il a demandé à ses ministres de ne pas participer à la matinale de Radio 4, la plus connue du Royaume-Uni. Il aurait même l’intention de leur demander de boycotter le programme dans le futur.

Manque d’objectivité, préférences éditoriales, pour le Premier ministre la BBC ne mérite pas de recevoir des fonds publics. Boris Johnson envisage donc de décriminaliser le non-paiement de la redevance. En effet, c’est actuellement un crime de regarder la BBC sans payer une licence. Ce changement pourrait faire perdre 240 millions d’euros au groupe audiovisuel.

Voilà qui devrait intéresser les couloirs de France Inter… » (Lettre Patriote)


Il est très bien ce Boris !

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22334

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

20 Décembre 2019, 21:35 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22334

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

23 Décembre 2019, 10:51 Message

Image

Image

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22334

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

24 Décembre 2019, 11:47 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22334

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

28 Décembre 2019, 20:01 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22334

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

2 Janvier 2020, 12:20 Message

Pas un mot, hier soir au JT, sur la déflagration de "violences urbaines" qui s'est abattue sur le pays à l'occasion de la St Sylvestre. Tout juste une brève sur les problèmes traditionnels de pétards en Alsace...


***





Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22334

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

4 Janvier 2020, 09:45 Message

Image

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22334

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

5 Janvier 2020, 10:04 Message

Et donc, 24 h plus tard, il faut se rendre à l'évidence : c'est un "attentat terroriste", ou plutôt : une nouvelle concrétisation de la terreur islamique qui se répand sur nos pays, et qui n'aura de cesse que nous soyons parfaitement soumis, puis liquidés.

La djellaba, les "Allah Akbar", l'attaque au couteau répondant à un appel réitéré des organisations djihadistes à ce mode d'action, etc. : tout cela ne suffisait pas ; non plus que le fait (là encore un classique) qu'il ait épargné un musulman après lui avoir demandé de réciter une prière pour le vérifier. Tout le monde avait compris d'entrée de jeu de quoi il retournait, mais pas les médias ni les autorisés de parole, avec leur ridicule et coupable prudence de Sioux dès qu'il s'agit de cette "religion", de ses représentants, des "immigrants". Pour le vieux, ex obscur candidat FN, qui avait attaqué misérablement une mosquée il y a peu, c'était une toute autre histoire, et "l'information" carburait sur les chapeaux de roues...

On observe toutefois une tendance nouvelle : on commence à dire chez les médiatiques que folie et "islamisme radical" sont inextricablement associés. "Déséquilibre" et islamisme s'alimenteraient en une spirale mortifère, au point qu'on ne pourrait tout à fait dissocier l'un de l'autre. Quand c'est l'islam, de A à Z, qui est une pure folie, et ne peut qu'y mener, peu ou prou, tout ceux qu'y s'y trouvent piégés. Début de l'esquisse de l'ébauche d'une prise de conscience ? Non pas : recul tactique pour gagner encore et toujours du temps, pour assurer que l'irrémédiable survienne bien, ait eu tous les moyens de s'accomplir.

Il faut, envers et contre tout, que le cours de l'histoire, comme tout le reste, soit complètement renversé.

Messages: 384

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

5 Janvier 2020, 11:50 Message

arabie et bazar moyen oorient

Faisant suite : l'express via msn Face au regain "des tensions", Emmanuel Macron s'entretient avec le président irakien

Extraits : "Le président français a mis en garde contre "une aggravation supplémentaire des tensions" après la mort dans un raid américain du général iranien Qassem Soleimani. [...] "Face à l'accroissement des tensions", le chef de l'État "a rappelé son attachement à la sécurité et à la souveraineté de l'Irak", a indiqué l'Elysée dans un communiqué. "Les deux présidents sont convenus de rester en contact étroit pour éviter une aggravation supplémentaire des tensions et agir pour la stabilité de l'Irak et de la région dans son ensemble", a-t-on poursuivi.

"Agir ensemble" avec les Emirats arabes unis

Emmanuel Macron a également été en contact téléphonique samedi avec le prince-héritier d'Abou Dhabi, cheikh Mohammed ben Zayed, dirigeant de facto des Emirats arabes unis avec qui ils "sont convenus d'agir ensemble auprès de toutes les parties prenantes pour éviter une escalade dangereuse des tensions dans la région."

Les obsèques de Soleimani, l'architecte de la stratégie iranienne au Moyen-Orient, et d'Abou Mehdi al-Mouhandis, le dirigeant de fait des paramilitaires irakiens pro-iraniens du Hachd al-Chaabi, se sont déroulées samedi à Bagdad. Ces assassinats font craindre une conflagration régionale et une montée supplémentaires des tensions entre les États-Unis et l'Iran.[...]"

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22334

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

5 Janvier 2020, 12:13 Message

Vous oubliez la destruction d'un drone à 1 million de dollars, l'attaque des installations pétrolières saoudiennes, les multiples provocations dans le golfe persique, etc. Or, Trump avait alors stoppé une heure avant son déclenchement les représailles américaines programmées par l'U.S. Army. Après d'autres escarmouches, l'attaque de l'ambassade des U.S.A. à Bagdad était certes contrôlée, mais compte tenu du passé et de la séquence en cours...

Les médias vont en faire des tonnes autour du risque de guerre mondiale, comme de juste. On ne peut pas en attendre autre chose ; ce qui est invraisemblable, c'est leur permanente campagne anti-Trump, en ces circonstances comme en n'importe quelle autre, et leur adoration des Démocrates, quand ces derniers sont au fond du trou, au stade terminal de leur "évolution" idéologique délirante.

Trump ne veut pas la guerre, il veut négocier ; son coup est cette fois-ci osé, risqué (c'est inévitable), mais très bien visé, et il frappe fort comme il convient avec ces gens. On ne va certes pas pleurer cet homme fort du régime théocratique ! Il n'est pas dit que les mollahs eux-mêmes ne soient pas mécontents d'en être débarrassés, du reste, tant il était devenu puissant... On notera que les "milliers de manifestants en colère" à Bagdad, annoncés à grand son de trompe par les médias, étaient démentis par... leurs propres images qui laissaient voir une petite avenue même pas remplie. En Iran même, les très nombreuses victimes de la répression féroce et des des atrocités de la milice de ce général doivent bien se réjouir de le voir éliminé ; et le régime iranien est affaibli (c'est sans doute là que gît le danger).

Laissons le ramdam hystérique des "martyrs" passer. L'unanimisme dans la réaction n'a qu'un temps, et ne ressoude jamais bien longtemps ce qui est profondément fracturé et zizanique, qui l'a toujours été depuis les débuts de son "histoire" (il faudrait plutôt parler de chronique sanglante).

Le rapport de force n'a, en sa vérité, que faire de ces démonstrations puériles.

PrécédenteSuivante

Retourner vers Réensauvagement, propagande & déculturation