Afficher le sujet - Le suicide Français

Le suicide Français

Ce qu'il en est, et la volonté de demeurer dans cet être
Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22990

Le suicide Français

27 Septembre 2014, 18:45 Message

Le dernier livre de E. Zemmour, chez Albin Michel.

« La France se couche. La France se meurt.

La France avait pris l’habitude depuis le XVIIe siècle et, plus encore, depuis la Révolution française, d’imposer ses idées, ses foucades mêmes, sa vision du monde et sa langue, à un univers pâmé devant tant de merveilles. Non seulement elle n’y parvient plus, mais elle se voit contrainte d’ingurgiter des valeurs et des mœurs aux antipodes de ce qu’elle a édifié au fil des siècles.

Nos élites politiques, économiques, administratives, médiatiques, intellectuelles, artistiques, héritières de mai 68, s’en félicitent. Elles somment la France de s’adapter aux nouvelles valeurs. Elles crachent sur sa tombe et piétinent son cadavre fumant. Elles en tirent gratification sociale et financière. Elles ont désintégré le peuple en le privant de sa mémoire nationale par la déculturation, tout en brisant son unité par l’immigration. Toutes observent, goguenardes et faussement affectées, la France qu’on abat ; et écrivent, d’un air las et dédaigneux, “les dernières pages de l’Histoire de France”.

Ce vaste projet subversif connaît aujourd’hui ses limites. Le voile se déchire. Il est temps de déconstruire les déconstructeurs. Année après année, événement après événement, président après président, chanson après chanson, film après film… L’histoire totale d’une déconstruction joyeuse, savante et obstinée des moindres rouages qui avaient édifié la France. »

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22990

Re: Le suicide Français

27 Septembre 2014, 22:18 Message

Sur cette page, une vidéo de présentation du livre par E. Zemmour.

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22990

Re: Le suicide Français

6 Octobre 2014, 09:22 Message

Très pénible, mais...



La nullité crasse de tous les autres, leurs méthodes et comportements : rien de nouveau, mais on se demande tout de même comment ils peuvent sévir encore. Cela dit, ils creusent leur tombe. A noter, à la toute fin, l'aveu décomplexé de Denizot, espérant qu'il y aura "montage"...

Messages: 3089

Re: Le suicide Français

6 Octobre 2014, 10:57 Message

On a rarement vu un tel étalage de faux-culs faisant montre d'une telle mauvaise foi et et d'une telle perfidie à commencer par Ruquier qui était le plus visqueux de tous les serpents s'exprimant sur le plateau.

Ensuite comment voulez-vous sérieusement argumenter en étant attaqué de tous côtés. Il fallait voir les questions posées. Il n'en reste pas moins que Zemmour a rendu coup pour coup.

Quant à Mme Salamé elle atteint le sommet de la bêtise en avançant:
"Vous êtes un juif qui veut être plus goy que goy et si vous dites que je fais de la psychanalyse de bas étage, c'est parce que vous êtes misogyne."

En regardant cette sinistre farce, il me vient en tête cette belle citation de Chamfort, toujours d'actualité :

"En France, on laisse en repos ceux qui mettent le feu, et on persécute ceux qui sonnent le tocsin."

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22990

Re: Le suicide Français

7 Octobre 2014, 08:31 Message

Bien que j'imagine ne pas être surpris par son contenu, j'ai fini par commander le livre de Zemmour, au regard des attaques dont il fait l'objet, et malgré son grand succès, qui est déjà acquis.

Eric Zemmour à propos de la loi Taubira : « Une fois de plus, Nicolas Sarkozy va rater une occasion exceptionnelle de montrer à tous les Thomas Legrand qu’il n’y a pas de loi de l’Histoire et qu’on peut, qu’on doit revenir en arrière pour mettre un coup d’arrêt à cette folie prétendument progressiste »



Sur l'émission de Ruquier, cet article de Bd Voltaire. Je n'aime pas les jeux de mots sur les noms propres, mais il faut reconnaître qu'ils ne l'ont pas volé.

« Zemmour invoque de Gaulle, Napoléon, compare le rapport à la mystique des époques successives. Américanisés, canal plusisés, ils ne peuvent pas comprendre. Haineric insulte, Léa est grossière, Ruquier joue les idiots, l’actrice caquette son indignation, Cohn-Bandit surjoue, le gay blanchit encore. Zemmour est zen, il sait qu’il est désormais la voix de la France éternelle. Ironie de l’Histoire. Fabuleux destin pour ce fils de juif d’Algérie. N’en déplaise à toute l’anti-France. »

Messages: 3089

Re: Le suicide Français

7 Octobre 2014, 08:45 Message

Pas de surprises mais étonnement devant l'érudition et la large connaissance des sujets traités et pour moi vivant depuis plus de 40 ans en Allemagne découverte d'un nombre énorme de choses sur le petit monde de la politique et de l'économie.

Sa manière de traiter Schweitzer ou Descoings est du grand art, du journalisme hors-pair.

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22990

Re: Le suicide Français

7 Octobre 2014, 17:21 Message

Deux courts extraits du livre :

« Avec BHL, les élites modernistes françaises trouvent le prêt-à-penser permettant de s’arracher aux nécessaires solidarités nationales. BHL incarne cette « révolte des élites » qu’avait analysée Christopher Lasch. Davantage qu’une révolte, une sécession. Nos élites « bhlisées » reprennent l’ancien cosmopolitisme aristocratique du XVIIIe siècle et de Coblence, mais y ajoutent une utilisation redoutable du régime de Vichy et de la collaboration pour jeter l’opprobre sur toute notion de patriotisme, d’attachement à la terre natale, de sollicitude pour les plus pauvres. C’est exactement l’inverse de ce qu’avait tenté le général de Gaulle : reprendre à Pétain la Patrie, le Travail et la Famille, pour les recouvrir des glorieux oripeaux de la lutte contre l’occupant et de la Liberté de la nation. Renouer, dans les libertés démocratiques, une alliance efficace entre le national et le social, qu’avaient forgée au XIXe siècle Napoléon III et Bismarck, mais qu’avaient ensanglantée les régimes totalitaires fascistes, nazis et communistes. BHL se réfère à de Gaulle pour mieux détruire son œuvre. Il fait son éloge pour mieux le vider de sa substance, le dénaturer. Pour mieux le tuer. »

(...)

« BHL se voudra le héraut des droits de l’homme à travers le monde, combattant partout pour les peuples opprimés, des Bosniaques aux Libyens, mais jamais pour les Français. « Défiez-vous de ces cosmopolites qui vont chercher loin dans leurs livres des devoirs qu’ils dédaignent de remplir autour d’eux. Tel philosophe aime les Tartares pour être dispensé d’aimer ses voisins » (Émile, livre I), nous avait prévenus Jean-Jacques Rousseau, avant d’ajouter : « L’essentiel est d’être bon aux gens avec qui l’on vit. »
Redécouvrant son héritage juif sur le tard, Lévy devint un soutien ardent de la cause israélienne, alternant pacifisme sur les plateaux télévisuels français, et fierté nationaliste à Jérusalem, alors même que l’ambition fondatrice des sionistes avait été de permettre aux Juifs de connaître enfin la douce protection de « la terre et des morts » barrésienne, de posséder un terroir à défendre, de devenir des soldats attachés à la glèbe, loin des fumeuses incantations des Juifs à papillotes et à caftans. BHL prit ainsi l’habitude de tenir un double rôle, Zola à Paris et Barrès à Jérusalem ; mais ses efficaces soutiens médiatiques dissimulèrent cette dualité qui confinait à la duplicité.

Quand L’Idéologie française parut en 1981, de nombreux intellectuels de grand renom, tel Raymond Aron, dénoncèrent les approximations, erreurs, contresens, impostures de l’ouvrage et de l’auteur. Ils crurent l’ensevelir et ruiner à jamais sa réputation sous un tombereau d’injures et de mépris. Ils se trompaient. Ils n’avaient pas compris que « BHL était le nom » de la haine de soi française et de la sécession de ses élites. Il ne pouvait que perdurer et prospérer. »

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22990

Re: Le suicide Français

7 Octobre 2014, 17:37 Message

On n'est pas couché : le clash Salamé-Zemmour sur Vichy vu de Belgique (Le Figaro)

« Zemmour affirme que moins de juifs furent sauvés en Belgique et au Pays-Bas qu'en France. C'est exact. Grande fut ma surprise de découvrir il y a 15 ans que la Belgique avait déporté la moitié de ses juifs (presque tous exterminés) et les Pays Bas encore davantage alors que, contrairement à la France, le rôle des autorités belges et néerlandaises pendant la guerre était peu mis en question. 75% (104 000 individus) des juifs aux Pays Bas furent déportés pour 50% ( 25 257) en Belgique et 25% (75 721) en France.

(...)

Zemmour aurait pu citer Jacques Semelin, directeur de recherches au CERI-CNRS, et son livre de 2013 Persécutions et entraides dans la France occupée. Dans une interview à La Croix, l'auteur déclare:

"Mon travail d'historien a consisté à montrer comment 75 % des juifs vivant en France ont échappé à la déportation. Ce chiffre est connu des spécialistes mais pas des Français (…) Là où je romps avec l'explication mémorielle, c'est que le nombre de Justes français - 3 500 environ - ne peut pas expliquer à lui seul la survie d'au moins 200 000 personnes perçues comme juives. Je suis désolé de contredire, sur ce point, les présidents Jacques Chirac et François Hollande!
(...)
Plusieurs facteurs individuels très importants entrent en compte, comme la nationalité: 90 % des Français juifs n'ont pas été déportés, contre 50 à 60 % des juifs étrangers vivant en France. Ce fut une découverte et une surprise pour moi". Et d'ajouter que: "Constater que 75 % des juifs de France ont été sauvés ne revient pas à exonérer le maréchal Pétain".»

Messages: 3089

Re: Le suicide Français

7 Octobre 2014, 18:11 Message

Bien sûr qu'il faudrait ré évaluer historiquement la période 1940-44. L'armistice fut en fait, après cette défaite épouvantable, une bonne chose et il faut pas oublier que l'Allemagne nazie avait fait 1 million 500 mille prisonniers francais qui ont passé 5 ans dans les camps (Oflag et Stalag) et qui représentaient un moyen de pression énorme sur Vichy.

En outre on ne peut pas perdre de vue que l'Afrique du nord (et l'Afrique noire) étant restées francaises des armées de libération ont pu être mises sur pied qui dès 1943 ont pu débarquer pour délivrer la Corse et plus tard aider à libérer la France. Il est probable que sans l'armistice les armées allemandes auraient envahi ces territoires francais.

Les gens à l'origine de cette détestation rabique de Vichy et de Pétain sont bien évidemment les gaullistes et les communistes.

Messages: 3089

Re: Le suicide Français

7 Octobre 2014, 18:35 Message

"Constater que 75 % des juifs de France ont été sauvés ne revient pas à exonérer le maréchal Pétain".


Après une telle défaite, l'écrasement total des armées francaises et l'envahissement du territoire par les armées ennemies quelqu'un pourrait-il m'expliquer qu'elles étaient les alternatives concrétes préférables à l'armistice ?

François Hystérésis

Re: Le suicide Français

7 Octobre 2014, 21:57 Message

Rogemi a écrit:quelqu'un pourrait-il m'expliquer qu'elles étaient les alternatives concrétes préférables à l'armistice ?

Le suicide?

Messages: 3089

Re: Le suicide Français

7 Octobre 2014, 22:39 Message

Et moi qui croyait que la défaite de 40 était déjà un suicide ... vous êtes un pince-sans-rire cher Monsieur Hystérésis .

Messages: 3089

Re: Le suicide Français

8 Octobre 2014, 07:53 Message

Hier soir ne pouvant pas dormir je me suis mis à lire le livre de Zemmour recu avant-hier et je dois dire que c'est magistralement écrit. Eric Zemmour a un énorme talent. Je vous propose un extrait concernant l'échec de la loi Royer page 113. Le Suicide Francais est un très grand livre.

"Le ministre finirait par obtenir le vote de sa chère « loi Royer ». Il avait gagné une bataille, mais perdrait la guerre.
Quarante ans plus tard, partout en France : images de désolation, ruines d'après-guerre ; les entrées des villes abîmées, enlaidies, avilies par des blocs d'usine déposés à la hâte ; des files ininterrompues de panneaux publicitaires aux couleurs criardes ; des immenses étendues de voitures immobilisées qui chauffent au soleil. Le sud de la France, et ses sublimes paysages dépeints par Giono, est particulièrement saccagé, comme après une invasion de criquets. Partout en Europe, l'association américaine de la grande distribution et de l'automobile a opéré son œuvre de destruction, mais nulle part autant qu'en France. Comme si un être pervers avait voulu punir notre pays d'être aussi beau. Comme si un diable libéral avait voulu humilier le seul État qui avait cru arrêter l'invasion avec une loi."

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22990

Re: Le suicide Français

8 Octobre 2014, 08:44 Message

Un talent fou, oui.
Voir ici, dès sa première réponse à Cohen !



Et l'intervention indigne de "l'animatrice" (vers 10'30)...

François Hystérésis

Re: Le suicide Français

8 Octobre 2014, 08:49 Message

Oui cher Monsieur Rogemi, merci pour cet extrait. J'ajouterais: et ainsi l'occasion de rencontre, l'acte sociabilisant qu'était l'acte d'achat pouvait alors se muer en « loisir » pulsionnel strictement individuel, la jouissance consumériste. Remarquez comme cela s’harmonise bien avec l'immigration de masse, puisque dans ce modèle les gens n'ont plus du tout besoin de se parler, même pas par politesse. Tous peuvent vivre les uns à coté des autres en étant parfaitement transparent les uns aux autres, moyennant tout de même d'accepter de se voir, se croiser, et parfois d'échanger un regard fortuit. Pour parvenir à ce minimum de civilité, si besoin est, la théorie à prévu la coercition par la loi. Le marché, la loi, et le consommateur, le nécessaire et le suffisant de la vie heureuse. Et puis désormais, grâce à Internet, il est possible d'acquérir tout ce dont la « télé. » nous donne envie sans même sortir de chez soi. Nous avons même plus à supporter les paysages dégradés voisinant les zones d'émancipation libérale.
Dernière édition par François Hystérésis le 8 Octobre 2014, 13:30, édité 1 fois.

Suivante

Retourner vers Être français et le demeurer